Modifié

Coupe Davis: Bellier - Istomin en ouverture vendredi en Ouzbékistan

Bellier sera la 1er à entrer en jeu dans le camp suisse vendredi à Tashkent. [Gabriele Putzu - Keystone]
Bellier sera la 1er à entrer en jeu dans le camp suisse vendredi à Tashkent. [Gabriele Putzu - Keystone]
Antoine Bellier vivra sa 1re titularisation en Coupe Davis vendredi en Ouzbékistan, où la Suisse jouera un barrage pour son maintien dans le groupe mondial. Le gaucher de 1m96 avait effectué ses débuts dans la compétition en mars en Italie, s'inclinant 6-3 6-2 face à Paolo Lorenzi dans un 5e match sans enjeu. Rencontres à suivre en direct sur RTS Deux.

Le Genevois de 19 ans, 507e du classement ATP, défiera pour la 1re fois Denis Istomin (ATP 113) dans le 1er match prévu sur la terre battue de l'Olympic Tennis School de Tashkent (dès 07h00 en Suisse). Denis Istomin demeure largement supérieur à Bellier, qui disputera pour la 1re fois de sa carrière un match au meilleur des 5 sets.

Et le 16e de finaliste du dernier Wimbledon voudra tout faire pour ne pas laisser passer une opportunité inespérée d'offrir à l'Ouzbékistan une 1re promotion dans le groupe mondial, après 6 barrages perdus dont 2 lors des 2 précédentes saisons.

Le 2e match de la journée mettra aux prises le no1 helvétique Henri Laaksonen (ATP 138) et le no2 adverse Farrukh Dustov (ATP 237), qui n'ont encore jamais été opposés.

ats/bao

Publié Modifié

Laaksonen sous pression

Brillant en mars 2015 à Liège avec 2 succès obtenus en 5 sets face à des joueurs mieux cotés (Ruben Bemelmans et Steve Darcis) mais impuissant en Italie au 1er tour (défaite 5-0), Henri Laaksonen endosse donc une nouvelle fois le costume de leader de l'équipe de Suisse. Le Schaffhousois, qui a débarqué à la dernière minute à Tashkent après avoir dû patienter jusqu'à lundi pour disputer sa finale à Shanghaï, sera sous pression.

Mais c'est un Henri Laaksonen euphorique qui a rejoint le reste de l'équipe après avoir conquis sur les courts en dur de la mégapole chinoise son 2e trophée sur le circuit Challenger pour décrocher le meilleur classement de sa carrière (138e). Sa mission première est de "digérer" au plus vite le changement de surface, les Ouzbèkes ayant opté pour la terre battue.

Son duel prévu vendredi face au no 2 ouzbèke, l'expérimenté Farrukh Dustov (30 ans), s'annonce crucial. Henri Laaksonen fait sur le papier figure de favori face au 237e joueur mondial, qui a offert une place en barrage à son pays en battant Di Wu en juillet lors du 5e match décisif d'un 2e tour de la zone Asie/Océanie joué sur le même court en terre battue de l'Olympic Tennis School. Mais il n'aura pas le droit à l'erreur.

Comme en 2007 et en 2010 ?

L'équipe de Suisse ne partira pas non plus favorite en double, où Severin Lüthi devrait aligner Adrien Bossel et Johan Nikles. Si l'on excepte le succès inoubliable obtenu par le duo Federer/Wawrinka en finale de l'édition 2014 à Lille, la Suisse reste en effet sur 5 défaites d'affilée dans la spécialité. Habitués à jouer ensemble dans cette compétition, Dustov/Istomin avaient quant à eux obtenu un point capital en juillet face à la Chine.

Le spectre d'une 3e relégation en 10 ans plane donc au-dessus de la formation helvétique. En 2007, Roger Federer et Stan Wawrinka avaient cédé à l'issue d'un 5e match décisif perdu par le Vaudois face à Radek Stepanek à Prague. En 2010, le Bâlois n'avait pas effectué le long déplacement du Kazakshtan, où un Stan Wawrinka diminué n'avait pas pu éviter un naufrage (5-0). Qu'adviendra-t-il à Tashkent, une destination évitée par un Marco Chiudinelli qui préfère "chasser" les points ATP sur le circuit Challenger plutôt que de tenter sa chance sur une surface qu'il n'apprécie pas?

Coupe Davis. Barrage de promotion/relégation dans le groupe mondial

Ouzbékistan - Suisse à Tashkent (terre battue)

Vendredi. Dès 07h00 (heure suisse):
Istomin - Bellier, suivi de Dustov - Laaksonen.

Samedi. Dès 09h00:
Dustov/Istomin - Bossel/Nikles

Dimanche. Dès 07h00: Istomin - Laaksonen, suivi de Dustov - Bellier

Ouzbékistan: Denis Istomin/ATP 113, Farrukh Dustov/ATP 237, Sanjar Fayziev/ATP 634, Jurabek Karimov/ATP 769

Suisse: Henri Laaksonen/ATP 138, Adrien Bossel/ATP 498, Antoine Bellier/ATP 507, Johan Nikles/ATP 668