Modifié

ATP Miami: Nick Kyrgios fait encore des siennes

Kyrgios s'est qualifié pour la première fois pour un quart en Masters 1000. [Erik S. Lesser - Keystone]
Kyrgios s'est qualifié pour la première fois pour un quart en Masters 1000. [Erik S. Lesser - Keystone]
Le grand espoir du tennis australien Nick Kyrgios a déclenché une nouvelle polémique mardi à Miami en regrettant une décision arbitrale prise à cause, selon lui, de sa mauvaise réputation.

Lors de son 8e de finale gagné contre le Russe Andrey Kuznetsov 7-6 6-3, Kyrgios a reçu un avertissement pour avoir propulsé dans les tribunes une balle qui lui avait été envoyée, selon lui, trop fort par une ramasseuse de balle.

Au changement de côté, il a critiqué la décision de l'arbitre de chaise: "Pour quelqu'un d'autre, comme Rafa (Nadal), tu n'aurais rien dit", a-t-il lancé. "Ce sport est partial comme aucun autre, tout le monde le sait (...) c'est abîmé, complètement abîmé", a ajouté l'enfant terrible du tennis mondial.

A l'issue de sa victoire, Kyrgios (20 ans) a simplement déclaré qu'il assumait ses propos, sans vouloir entrer plus dans les détails.

L'Australien qui a atteint pour la première fois de sa carrière les quarts de finale d'un Masters 1000, avait été suspendu par l'ATP en 2015 pour avoir insulté Stan Wawrinka lors d'un match les opposant à Montréal.

afp/alt

Publié Modifié

Djokovic passe l'obstacle Thiem

Seul membre du "Big Four" encore en lice à Miami après les éliminations d'Andy Murray et de Rafael Nadal et le forfait de Roger Federer, Novak Djokovic a été bousculé mardi en 8es de finale par Dominic Thiem, représentant de l'ambitieuse et talentueuse jeune garde.

Même si le score ne le montre pas vraiment (6-3 6-4), Djokovic a connu une petite frayeur face à Thiem qui lui a fait des misères du fond de court. Le grand espoir autrichien, no 14 mondial et déjà vainqueur de deux titres en 2016 à 22 ans, s'est offert 15 balles de break, mais n'en a concrétisé qu'une seule.