Modifié

US Open: Federer livre un récital face à Wawrinka

Impérial, Federer visera un sixième titre à New York dimanche. [Bill Kostroun - Keystone]
Impérial, Federer visera un sixième titre à New York dimanche. [Bill Kostroun - Keystone]
La demi-finale historique 100% suisse entre Roger Federer et Stan Wawrinka à l'US Open a tourné court. Le Bâlois a surclassé le Vaudois 6-4 6-3 6-1 en 92 minutes et rejoint Novak Djokovic en finale.

Le match tant attendu par toute la Suisse n'a pas tenu ses promesses. La "faute" à un Roger Federer redoutable d'efficacité dans le premier set, et brillant dès l'entame de la deuxième manche. L'homme aux 17 titres du Grand Chelem jouera donc sa 27e finale majeure, la première à Flushing Meadows depuis celle perdue en 2009 face à Juan Martin Del Potro.

Wawrinka a laissé passer sa chance dans un premier set où il se procurait quatre balles de break. Il manquait surtout le coche sur la première, qu'il obtenait dès le deuxième jeu du match, négociant bien mal une deuxième balle de service de son adversaire.

Conscient du danger qui le guettait, Federer n'a jamais desserré l'étreinte. [Julio Cortez - Julio Cortez]
Conscient du danger qui le guettait, Federer n'a jamais desserré l'étreinte. [Julio Cortez - Julio Cortez]

Federer saisissait quant à lui sa première opportunité, dès le jeu suivant, dans lequel il brouillait les pistes en tentant à deux reprises sa fameuse attaque furtive en retour de demi-volée ("sabR"). Il profitait d'une faute de revers de Wawrinka pour prendre un avantage décisif dans ce set, et écartait trois balles de break consécutives dans le sixième jeu pour affirmer un peu plus sa supériorité.

30 fautes directes pour Stan

Bien conscient du danger qui pouvait le guetter, le quintuple vainqueur du tournoi (2004-2008) ne desserrait pas son étreinte dans la deuxième manche. Il livrait même un récital dans ce set, dont il remportait les douze derniers points - en signant deux breaks au passage - et dans lequel il réussissait 16 coups gagnants pour seulement 3 fautes directes. Wawrinka lâchait même totalement prise dans l'ultime manche face à un Roger Federer impérial. Il terminait la partie avec à son compteur 30 fautes directes, pour "seulement" 25 coups gagnants.

Deux échecs mortifiants

Auteur quant à lui de 29 "winners" et 17 fautes non provoquées,  Federer mène 21-20 dans son face-à-face avec Novak Djokovic, qu'il a dominé 7-6 6-3 le 23 août dernier en finale à Cincinnati pour leur dernier duel en date. Mais le Bâlois reste sur deux défaites en finale de Grand Chelem face au Serbe (Wimbledon 2014 et 2015), et sur deux échecs mortifiants à Flushing Meadows: il avait été battu par Novak Djokovic en demi-finale des éditions 2010 et 2011, en ayant à chaque fois manqué deux balles de match.

si/adav

A lire aussi:  US Open

US Open

Publié Modifié