Modifié

Tennis : l'arbitrage vidéo entre en force

Le court principal de l'US Open bénéficiera de la nouvelle technologie
Le court principal de l'US Open bénéficiera de la nouvelle technologie
Dès le tournoi de Key Biscane qui débute le 22 mars, joueuses et joueurs pourront demander deux visionnages par set. L'US Open sera le premier tournoi du Grand Chelem à recourir à ce système.


Les télévisions ont déjà largement recours à la technologie Hawk-Eye, qui permet de reconstituer les trajectoires de la balle, mais c'est à Miami, du 22 mars au 2 avril, qu'un système électronique sera utilisé de manière officielle pour améliorer l'arbitrage.
Cet arbitrage assisté par images de synthèse fera ensuite sa première apparition en Grand Chelem à l'US Open, mais seulement sur les deux courts principaux, le stade Arthur Ashe et le court Louis Armstrong.


Il faut utiliser la technologie existante



"Ce n'est pas seulement une manière de mieux arbitrer, c'est aussi un très bon moyen de stimuler l'intérêt et de conserver le sens de la stratégie et du danger dans le sport", a estimé le président du circuit masculin ATP Etienne de Villiers.
"Pour moi, a-t-il ajouté, il m'a toujours semblé aberrant de pouvoir dire grâce au GPS où se trouve une personne sur la Terre, à un mètre près, et de ne pas être capable de dire si une balle de tennis est bonne ou dehors. La technologie va enfin nous aider à faire cela".


Résultats dans les 10 secondes



"Compte tenu des enjeux dans le tennis professionnel, avoir les moyens de prendre des décisions plus précises qui peuvent changer le cours d'un match est une bonne nouvelle pour les joueurs", a ajouté le président du circuit féminin WTA Larry Scott.
Deux écrans seront installés sur les courts pour cet arbitrage électronique et le processus de vérification ne devrait pas prendre plus de 10 secondes, selon Gayle Bradshaw, responsable des règlements et compétitions à l'ATP.
Plusieurs joueurs, dont l'Américain Andre Agassi, s'étaient dit favorables au recours à ce système.
AFP/fm

Publié Modifié

Des conditions restrictives

Les joueurs auront chacun deux occasions par set de faire appel à ce système de vérification.
Si le joueur a raison, son crédit ne baisse pas. Mais s'il se trompe deux fois, il n'aura plus d'autres occasions de contester les décisions de l'arbitre dans cette manche.
Les crédits non utilisés ne pourront pas être reportés d'un set à l'autre.
Chaque joueur bénéficiera en outre d'un crédit supplémentaire en cas de jeu décisif.