Modifié

Tokyo 2020: les JO restent "quelque chose de merveilleux", selon Katie Ledecky

Katie Ledecky positive, malgré la situation. [AP Photo/Charlie Neibergall - Keystone]
Katie Ledecky positive, malgré la situation. [AP Photo/Charlie Neibergall - Keystone]
L'absence du public n'aura pas d'impact sur les performances de la star de la natation américaine. Katie Ledecky pense que malgré les restrictions, le monde va s'unir.

"C'est un peu un rêve que ces JO aient quand même lieu. On ne savait pas si on allait avoir un vaccin ou si le nombre de contaminations allait commencer à baisser", a rappelé la quintuple championne olympique lors d'une conférence de presse virtuelle.

"Je pense que même s'il n'y aura pas de spectateurs cet été, le monde va s'unir. Pour moi, ces JO sont toujours quelque chose de merveilleux (...) J'espère que les gens à travers le monde vont suivre les épreuves pour mesurer tout le travail accompli par les sportifs pendant 5 ans", a souligné Ledecky. Elle s'alignera en individuel sur 200m, 400m, 800m et 1500m à Tokyo.

Même contexte depuis un an

Pour les nageurs, participer à une compétition sans public ne sera pas une nouveauté, a rappelé l'entraîneur de l'équipe masculine des Etats-Unis, Dave Burden. "Cela fait un an qu'on nage dans cet environnement, nos nageurs sont à l'aise dans ce contexte", a-t-il expliqué.

Katie Ledecky se prépare actuellement pour les Jeux (23 juillet-8 août) à Hawaï, avec l'équipe des Etats-Unis.

A lire aussi: les Japonais entre colère et résignation

ats/thur

Publié Modifié

Ambiance morose pour l'arrivée de la flamme olympique à Tokyo

La flamme olympique est arrivée vendredi à Tokyo, mais le public a été tenu à l'écart d'une cérémonie plutôt morne, au lendemain de la décision inédite d'interdire les spectateurs sur la plupart des sites des JO.

Sous un ciel gris et pluvieux, à exactement 2 semaines de l'ouverture des Jeux prévue le 23 juillet, la flamme olympique a été portée sur scène dans une lanterne et remise symboliquement à Yuriko Koike, la gouverneure de Tokyo.

La flamme olympique a été remise à la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike (au centre). [MIHO TAKAHASHI - AFP]La flamme olympique a été remise à la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike (au centre). [MIHO TAKAHASHI - AFP]