Modifié

Dans l'ombre des athlètes: Florian Lorimier: "Parfois, on est le bourreau, parfois on est l’ami"

Florian Lorimier travaille aux côtés de Camille Rast et Justin Murisier. [Florian Lorimier - SRI]
Florian Lorimier travaille aux côtés de Camille Rast et Justin Murisier. [Florian Lorimier - SRI]
Derrière chaque athlète se cache une multitude d’acteurs et d’actrices qui contribuent à son succès. Physio, entraîneur, agent, leur visage n’est pas forcément connu du grand public car bien souvent ils œuvrent dans l’ombre des champions. RTSsport s’est donc intéressé à ces hommes et femmes de l’ombre. On poursuit la série avec celui qui pendant 15 ans a façonné Didier Cuche. Aujourd’hui, il accompagne notamment Justin Murisier et Camille Rast.
Florian Lorimier, parfois bourreau, parfois ami [RTS]
Florian Lorimier, parfois bourreau, parfois ami / RTS Sport / 3 min. / le 4 janvier 2022

L’histoire aurait pu tourner court pour Florian Lorimier. Victime d’un grave accident de voiture dans sa jeunesse, il manque de peu l'amputation d’une jambe. Mais cette épreuve, loin de le fragiliser, va marquer le début de sa formidable ascension dans le monde de la préparation physique.

"J'ai dû passer par plusieurs étapes de réathlétisation, de réhabilitation et j’ai adoré voir comment le corps fonctionne pour se remettre à niveau en prenant aussi en compte les aspects psychologiques. Cela m’a passionné".

Le podium de Justin, ça m’a foutu les larmes

Florian Lorimier travaille aux côtés de Camille Rast et Justin Murisier. [Florian Lorimier - SRI]
Florian Lorimier

Cette passion, il l’entretient depuis près de 25 ans au contact de ses protégés venant de tous les horizons. "J’ai eu pas mal d’athlètes dans des disciplines à risque comme la moto par exemple et le ski, bien sûr. Avec mon grave accident, j’ai vécu toutes les étapes de réhabilitation. Peut-être que cela les a attirés de savoir que j’étais aussi passé par là", sourit-il.

Mais c’est véritablement sa rencontre avec Didier Cuche qui va le propulser sur le devant de la scène. "Ça a été le déclencheur, confirme le préparateur physique diplômé en sciences du sport. Je le connaissais déjà un peu car on vient de la même région. Il est venu vers moi pour des demandes liées à la capacité d’endurance. En analysant tout ce qu'il faisait, je lui ai amené des compléments et il m’a donné carte blanche la première saison en me disant "on essaie". Ca a super bien marché et ça a duré jusqu’à sa retraite".

Aujourd’hui, Florian Lorimier s’occupe des meilleurs skieurs du pays, à commencer par un certain Justin Murisier. Le Valaisan lui a offert la saison dernière la plus belle des récompenses en décrochant son 1er podium en Coupe du monde. "Ça m’a foutu les larmes. C’était hyper intense, mais c’était surtout une joie pour lui. Je ne suis pas à sa place mais je peux imaginer ce qu'il a ressenti par rapport à son parcours. Mais mon plus grand bonheur, c’est de voir l’athlète qui a du plaisir sur les skis, qui peut exprimer ce qu'il a envie d’exprimer. C’est ça ma récompense".

La préparation physique est importante au niveau de la prévention des blessures

Florian Lorimier travaille aux côtés de Camille Rast et Justin Murisier. [Florian Lorimier - SRI]
Florian Lorimier

Au fil des années et des rencontres, le Suisse a créé des liens forts avec ses protégés, revêtant plusieurs casquettes. "Parfois, on est le bourreau, parfois on est l’ami, le confident mais c’est très individuel. L’athlète n’est jamais le même. Ses besoins physiques et émotionnels changent selon la période. J’ai une relation très proche avec chacun d’entre eux mais j’aime garder une approche professionnelle. Cela me permet parfois d’être plus tranchant, plus sec. En tant que simple ami, on n’aurait pas cette gamme d’intentions envers l’athlète".

Précurseur dans le milieu, le Neuchâtelois brille non seulement par son talent, mais aussi par son humilité, refusant de s’approprier les succès de ses protégés. "La préparation physique est importante au niveau de la prévention des blessures et de la durée de carrière. Mais concernant la performance ponctuelle, c’est un élément parmi d’autres. S’il sait qu'il s’est bien préparé, l’athlète se sentira fort et il aura une confiance supplémentaire. Pour oser s’engager, il doit être conscient qu'il a les atouts pour réaliser ce qu'il veut. Nous, on est là pour lui donner toutes les cartes", conclut-il tout sourire.

Auvernier, Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

Publié Modifié