Modifié

Hockey: Jason Fuchs veut être de la partie à Riga

Fuchs (en rouge), ici à la lutte avec le Russe Kukstel. [Estelle Vagne - Freshfocus]
Fuchs (en rouge), ici à la lutte avec le Russe Kukstel. [Estelle Vagne - Freshfocus]
Sa saison avec le HC Bienne s’est terminée en queue de poisson (élimination contre Rapperswil en pré-playoffs). L’échec à peine digéré, c’est avec une grande détermination et l’envie d’écrire un nouveau chapitre de sa jeune carrière internationale que Jason Fuchs a répondu à la convocation de Patrick Fischer.

"Tout le monde avait hâte de porter à nouveau ce maillot, de retrouver cette ambiance, ce groupe. Terminer cette première semaine en battant deux fois la Russie, on ne peut pas demander mieux", se félicite l’attaquant de 25 ans, auteur d’un assist vendredi contre la Sbornaïa.

"J’y crois, sinon je ne serais pas là"

Le Neuchâtelois entame la préparation avec la ferme intention de saisir sa chance et disputer son premier Mondial, dans trois semaines à Riga, en Lettonie. "Tous les joueurs appelés ont le droit et doivent y croire, sinon il vaut mieux rester à la maison. Chacun est là pour faire sa place. La concurrence est saine, personne n’a de mauvaise intention dans ce groupe. On tire tous à la même corde avec l’envie de créer la meilleure équipe possible pour le Championnat du monde", explique le futur joueur du Lausanne HC.

Fuchs rêve de représenter les couleurs de son pays au plus haut niveau, après avoir goûté à trois Championnats du monde en juniors : "Jouer mon premier Mondial, c’est clair que j’y pense. Ça serait incroyable d’y participer!" Dans la famille, son père Régis a déjà connu cet honneur en 1997, alors que l'équipe de Suisse était dans le groupe B.

Steve Roth, tai

Publié Modifié

Fischer: "nous devons dominer l'Italie"

La Suisse poursuit sa campagne de préparation au Mondial de Riga mardi à Bienne, face à l'Italie. Après les 2 succès face à la Russie (3-1 et 1-0), la sélection de Patrick Fischer se doit de s'imposer avec la manière.

La Suisse, qui comptera sur le renfort du défenseur Mirco Müller, devra se créer des occasions, en prenant le jeu à son compte.

"L'Italie est un adversaire que nous devons dominer, en imposant notre vitesse et nos qualités", dit l'entraîneur de l'équipe nationale.

ats

La sélection suisse

Gardiens (4) : Reto Berra (Fribourg-Gottéron), Melvin Nyffeler (Rapperswil), Niklas Schlegel (Lugano), Joren van Pottelberghe (Bienne).
Défenseurs (11): Dominik Egli (Rapperswil), Michael Fora (Ambri-Piotta), Lukas Frick (Lausanne), Andrea Glauser (Langnau Tigers), Fabian Heldner (Lausanne), Samuel Kreis (Bienne), Romain Loeffel (Lugano), Christian Marti (Zurich), Janis Jérôme Moser (Bienne), Mirco Müller (Leksands/SWE), Ramon Untersander (Berne).

Attaquants (14) : Andres Ambühl (Davos), Sven Andrighetto (Zurich), Alessio Bertaggia (Lugano), Christoph Bertschy (Lausanne), Enzo Corvi (Davos), Luca Fazzini (Lugano), Jason Fuchs (Bienne), André Heim (Berne), Fabrice Herzog (Davos), Killian Mottet (Fribourg-Gottéron), Inti Pestoni (Berne), Vincent Praplan (Berne), Tristan Scherwey (Berne), Samuel Walser (Fribourg-Gottéron).