Modifié

Super League: Christian Constantin: "le résultat d'un long processus"

Christian Constantin s'est expliqué devant la presse vendredi. [Olivier Maire - Keystone]
Christian Constantin s'est expliqué devant la presse vendredi. [Olivier Maire - Keystone]
Christian Constantin s'est expliqué devant la presse à Martigny-Croix, dans les locaux du FC Sion, sur les incidents qui sont survenus jeudi à Lugano. Le président du club valaisan a agressé physiquement Rolf Fringer, consultant sur la chaîne de télévision Teleclub.

"L'attitude de Rolf Fringer à mon égard est devenue pire depuis qu'il est à Teleclub", a-t-il déclaré. "C'est clair que ce n'est pas la meilleure solution que de lui mettre cinq ou six claques et de lui donner un pied au cul. Mais la constante critique personnelle non plus. Ce qui est arrivé hier est le résultat final d'un long processus à mon encontre", a expliqué Christian Constantin.

"Il n'y a eu aucune violence dans mes gestes", a aussi assuré le président du FC Sion. Qui n'a aucun regret. "Je regrette seulement qu'il m'attaque de manière permanente."

Christian Constantin estime en outre ne pas avoir perdu ses nerfs. "Je n'ai pas été porté par les émotions. Mais en tant que Valaisan, je ne peux pas dire que je n'ai pas le sang chaud."

"J'ai choisi cette manière de faire"

Le président sédunois n'accepte pas les critiques formulées par Rolf Fringer. "Ca me fait chier d'être continuellement attaqué sur ma personne. Si quelqu'un critique le fait que Marco Schneuwly n'a pas été pris pour jouer en Coupe, c'est ok. Il y a un expert pour ça. Mais pas pour diffamer quelqu'un et l'attaquer sur sa personnalité."

"Pour régler les choses, il faut leur mettre une fin. J'ai choisi cette manière de faire. Sans vouloir le blesser, verbalement non plus. Je ne vais pas l'attaquer verbalement. La seule chose que je lui ai dit, c'est que j'allais lui rafraîchir la mémoire."

ats/adav

A lire aussi: Christian Constantin s'en prend physiquement à Rolf Fringer

Christian Constantin se défend, la SFL ordonne une enquête

Publié Modifié