Modifié

Judo: Aschwanden se retire

Judo: le Vaudois Sergei Aschwanden explique les raisons de son retrait de la compétition
Judo: le Vaudois Sergei Aschwanden explique les raisons de son retrait de la compétition
Sergei Aschwanden, médaillé de bronze aux JO de Pékin, met un terme à sa carrière. Lena Göldi, 9e aux JO d'Athènes en 04, se retire également.

Deux jours après le Champion olympique de l'épée Marcel Fischer,
un autre athlète suisse de renom a mis un terme à sa carrière.
Médaillé de bronze aux Jeux de Pékin, le Vaudois Sergei Aschwanden
ne remontera plus sur le tatami.

Sergei Aschwanden a annoncé sa décision lors d'une conférence de
presse organisée à Macolin. Il avait les larmes aux yeux: "J'ai
connu des moments émotionnellement très forts dans ce sport, avec
des hauts et des bas. C'était l'aventure d'une vie"
, a-t-il
dit.

25 ans de carrière

Le champion de Bussigny a rappelé avoir commencé le judo il y a
25 ans. Très indiscipliné à ses débuts, selon ses propres mots, il
a acquis la maturité nécessaire au fil des ans, grâce aussi au
coach national, l'Allemand Leo Held. "Aujourd'hui, je suis fier
de m'être maintenu plus de dix ans dans l'élite
mondiale."


A ses côtés, la Biennoise Lena Göldi, neuvième aux Jeux d'Athènes
en 2004, a également fait part de son choix de se retirer. Les deux
athlètes entendent désormais se consacrer à leurs études de sport
entamées à Macolin. Le Vaudois compte aussi faire un master en
management du sport. Il se donne quatre ans pour obtenir son
diplôme à Lausanne. Les deux judokas souhaitent en outre travailler
comme entraîneurs auprès de la relève.

Couronnement

Lena Göeldi ne s'était pas qualifiée pour les Jeux de Pékin en raison d'une blessure. Sergei
Aschwanden, qui fêtera ses 34 ans le 22 décembre prochain, a
couronné sa carrière l'été dernier à Pékin en cueillant le bronze
dans la catégorie des 90 kg. Il prenait ainsi une éclatante
revanche sur les deux échecs qu'il avait connus en 2000 à Sydney et
en 2004 à Grèce. En Australie et en Grèce, le Vaudois, qui évoluait
dans la catégorie des 81 kg, s'était incliné d'entrée de jeu.

Aschwanden fait partie des trois judokas suisses, avec Jürg
Röthlisberger (bronze en 1976 et or en 1980) et Eric Hänni (argent
en 1964) à être montés sur un podium olympique. Personnalité
emblématique, le Vaudois, né d'une mère kényane et d'un père
uranais, est fier de ses origines. A Pékin, il s'était amusé à
brandir le drapeau uranais avec le cycliste sur piste Bruno
Risi.

Deux amis

Le palmarès de Lena Göldi, qui est âgée de 29 ans, s'orne d'une
médaille d'argent aux Championnats d'Europe de 2003 et d'un succès
au prestigieux tournoi de Paris. Mais blessée au pied et à
l'épaule, Lena Göldi n'a pas pu se qualifier pour les Jeux de
Pékin. En 2004 à Athènes, elle avait échoué au stade des quarts de
finale alors qu'elle était fortement handicapée par une blessure:
elle avait gagné deux combats avec le genou droit en compote
(déchirure des ligaments croisés).

Le conseiller fédéral et ministre des sports Samuel Schmid s'était
dit impressionné par son courage. "Pendant plus de quinze ans,
le sport m'a permis de tisser des liens d'amitié solides avec
Sergei"
, a relevé la Seelandaise.

si/kir

Publié Modifié

Les palmarès

SERGEI ASCHWANDEN

Date de naissance: 22 décembre 1975

Domicile: Macolin et Bussigny (VD)

Club d'origine (depuis 1987): Mikami JC Lausanne

Profession: judoka/étudiant en sport

Taille: 1m80

Poids: 90 kg

Principaux succès: 3. JO 2008 à Pékin, catégorie - 90 kg. Autres succès chez les - 90 kg: 3. CE 2005. - 81 kg: 1. CE 2000 et CE 2003, 3. CE 2006, 3. CM 2001, 2. CM 2003. A figuré pendant dix ans dans le top 10 mondial, actuellement no 2 chez les - 90 kg.



LENA GOELDI

Date de naissance: 1er octobre 1979

Domicile: Macolin/Safnern (BE)

Profession: judoka/étudiante en sport

Poids: 57 kg (poids de forme)

Principaux succès (tous chez les - 57 kg): 2. CE 2003, 1. Tournoi de Paris (Super-Coupe du monde) 2007, 9. JO 2004 à Athènes, 1. Tournoi de Super-Coupe du monde à Hambourg 2004.

Enorme vide

Aschwanden et Göldi laissent un vide énorme dans le paysage du judo suisse. Chez les hommes en particulier, aucun Helvète ne semble avoir la carrure pour se qualifier pour les JO de Londres en 2012.

Le retrait de l'entraîneur Leo Held, annoncé après Pékin, a été une raison de plus pour les deux judokas de cesser la compétition. Mais leur motivation est d'abord intérieure. Assagi, Aschwanden avait admis que sa médaille olympique avait étanché sa soif de succès. "Et le risque de blessure aurait été trop grand en cas de poursuite de ma carrière, à mon âge. Quand j'aurai 50 ans, j'aimerais encore être en mesure de jouer avec des enfants."