Publié

Nombre de festivals programmeront en 2021 les artistes prévus cette année

Le rappeur belge Damso au Paléo Festival de Nyon, le 26 juillet 2019. [Laurent Reichenbach - Paléo 2019]
Le rappeur belge Damso au Paléo Festival de Nyon, le 26 juillet 2019. [Laurent Reichenbach - Paléo 2019]
Le copier-coller des programmations 2020 des festivals pop à l'année prochaine a le vent en poupe en Europe. En Suisse, le Paléo et le Montreux Jazz Festival privilégient aussi cette solution qui permet de limiter la casse pour tout le monde.

Début juin, le Primavera Sound Festival de Barcelone a annoncé sa programmation pour son édition 2021. La majorité des artistes qui devaient s'y produire cette année avant son annulation pour cause de pandémie de coronavirus a confirmé sa présence en 2021. A l'image de nombreux festivals européens, Primavera a adopté la solution d'un copier-coller de son affiche 2020 en 2021.

En Suisse, le Montreux Jazz Festival, Paléo et Festi'Neuch notamment ont aussi décidé de suivre ce modèle qui permet de limiter la casse et les frais pour toutes les parties. "Nous avons mis cette idée sur la table dès le début de la crise sanitaire. Et cette proposition a été bien perçue par les autres festivals suisses et les artistes. Nous en avons aussi parlé avec quantité de festivals européens dans les différentes discussions où nous sommes impliqués. Le copier-coller s'avère finalement le moins mauvais scénario à l'échelle suisse comme européenne. Il limite les pertes pour tout le monde et permet de garder le fruit du travail effectué pour l'édition reportée. A ce stade, 80% des artistes qui devaient se produire cette année ont confirmé pour 2021", précise Daniel Rossellat, le directeur du Paléo Festival. Ainsi de Céline Dion, première grosse pointure dont Paléo a confirmé la présence l'an prochain.

>> A lire aussi: Céline Dion sera bel et bien à l'affiche du Paléo Festival en 2021

Du côté de l'autre grand rendez-vous de l'été, le Montreux Jazz Festival, on privilégie aussi un copier-coller de l'édition 2020 à l'année prochaine. "Dans la plupart des cas, nous essayons de reporter la programmation 2020 à 2021. C’est une tendance générale en Europe et dans le reste du monde de reporter l’intégralité des tournées en 2021. Il est toutefois maintenant trop tôt pour dire quel sera le pourcentage d’artistes 2020 reporté en 2021 à Montreux. Il peut se passer encore beaucoup de choses d’ici là", indique Mathieu Jaton, le patron du Montreux Jazz.

Laisser aussi de la place pour accueillir de nouvelles tournées

A Neuchâtel, Festi'Neuch, à l'inverse d'autres festivals, n'avait pas envisagé reporter sa programmation 2020 à 2021 et avait indiqué annuler son événement purement et simplement. Avec la priorité de rembourser les festivaliers. A ce jour pourtant, son directeur Antonin Rousseau annonce "que quand même 40 à 50 % des artistes programmés cette année seront à l'affiche en 2021. Dans cette situation inédite, il faut aussi se laisser du temps en termes de programmation car de nouvelles tournées que l'on pourrait accueillir sont en train de se monter".

Autre axe de réflexion dans cette stratégie du copier-coller est celui d'une diminution des cachets qui irait de pair. "Certains pensent que c'est une solution indispensable pour s'en sortir, explique Daniel Rossellat. D'autres penchent pour un acte de solidarité aux mêmes conditions. Mais on a constaté pour notre part que beaucoup d'artistes acceptent une diminution des cachets pour 2021 afin de limiter la casse pour tout le monde".

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles en tout cas. Comme si la pandémie de coronavirus avait engendré, au sein d'un pan de l'industrie du live du moins, une spirale vertueuse.  Reste que malgré cela nombre de festivals suisses et européens risquent de ne pas se relever de cette crise faute de capacité financière suffisante.

>> A lire aussi: Le modèle économique des festivals de musique à l'épreuve du coronavirus

Olivier Horner

Publié