Modifié

La Confédération resserre son étau sur la Cinémathèque suisse

Le site de Penthaz de la Cinémathèque suisse. [bbl.admin.ch]
La cinémathèque suisse sous pression financière / Forum / 3 min. / le 28 avril 2015
Epinglée par un rapport du Contrôle fédéral des finances, la Cinémathèque suisse est priée aussi de mettre des priorités dans le vaste chantier d'archivage numérique des films, a appris mardi la RTS.

L'exigence émane de l'Office fédéral de la culture, principal bailleur de fonds de la fondation basée à Lausanne. Vice-directeur de la section cinéma, Laurent Steiert évoque de "nécessaires adaptations", tout en considérant qu'elles peuvent être "douloureuses". En clair, l'époque de l'indépendance et des millions qui coulaient à flot sur la cinémathèque et son grand centre d'archivage à Penthaz semble révolue.

Sous l'ère de Freddy Buache, la Cinémathèque a accumulé un nombre impressionnant de copies de films du monde entier. Sixième du monde, cette imposante collection avait besoin de locaux et d'infrastructures pour être sauvegardée. La fondation lausannoise a décroché pour cela un crédit fédéral de 50 millions de francs alloué au centre d'archivage de Penthaz, dont les travaux auraient dû être achevés cette année.

Nécessaire adaptation aux coûts de la numérisation

Mais un audit réalisé l'automne dernier par le Contrôle fédéral des Finances (CDF) a conclu qu'il fallait stopper "toute dépense", en attendant que la Cinémathèque suisse maîtrise mieux les règles de base pour ses achats et surtout qu'elle dispose d'un vrai plan pour adapter son centre de Penthaz à la nouvelle donne de la numérisation et ses coûts. En conséquence, les travaux auront au minimum trois ans de retard.

L'enveloppe du bâtiment est quasiment achevée, mais tout a été prévu pour entreposer en priorité des bobines de films et non des serveurs numériques. Il va pourtant falloir revoir en partie l'infrastructure et les moyens techniques et au moins 10 millions de francs supplémentaires seront nécessaires.

Frédéric Maire "très fâché"

Le résumé de l'audit rendu public lundi par le CDF dans son rapport annuel suscite une très vive réaction de Frédéric Maire. "Nous sommes outrés et fâchés", a-t-il dit mercredi dans le Journal du matin de la RTS. "Pour nous, le Contrôle des finances a eu une attitude étrange en publiant ce document, dans la mesure où il ne nous a jamais entendus, jamais laissé le temps de nous exprimer", se défend-il.

Frédéric Maire pose dans la salle de projection de la Cinémathèque Suisse à Lausanne. [Dominic Favre - Keystone]Dominic Favre - Keystone
Frédéric Maire répond aux critiques adressées à la Cinémathèque suisse / Le Journal du matin / 5 min. / le 29 avril 2015

Quoi qu'il en soit, d'intenses discussions sont en cours entre la Cinémathèque et l'Office fédéral de la culture. Une rencontre a d'ailleurs eu lieu mardi en fin d'après-midi à Berne.

Ludovic Rocchi/oang

Publié Modifié