Modifié le 31 mai 2018

Migrants: la solidarité est-elle punissable?

Migrants: la solidarité est-elle punissable?
Migrants: la solidarité est-elle punissable? Infrarouge / 1h00 / le 30 mai 2018

On les appelle les «Trois de Briançon». Deux Genevois, Bastien et Théo, et une Italienne, Eleonora. Ils seront jugés ce jeudi 31 mai pour avoir aidé des migrants à entrer illégalement en France. Un scandale, affirment leurs nombreux soutiens, pour qui la compassion n’a pas à être criminalisée.

Alors faut-il sévir contre ceux qui aident les migrants à franchir illégalement nos frontières? La solidarité est-elle punissable?

Infrarouge a ouvert le débat mercredi 30 mai.

Présentation: Alexis Favre

Publié le 28 mai 2018 - Modifié le 31 mai 2018

Invité-es

Murat Julian Alder, avocat, député au Grand Conseil genevois
Slobodan Despot, éditeur, directeur d’Antipresse
Eric Bertinat, secrétaire général UDC Genève, 1er vice-président du Conseil municipal de la ville de Genève
Jocelyne Haller, députée au Grand Conseil genevois, membre du Comité de soutien aux 3 de Briançon
Nicolas Mattenberger, avocat
Joan Gestí, Comité de soutien aux 3 de Briançon
Laurence Stauffer, maman de Bastien, en duplex de Gap
Kevin Buckmaster, papa de Théo

Assistez à l'émission!

Vous souhaitez assister au débat d'Infrarouge?

Nous vous accueillons volontiers dans le public (dans la mesure des places disponibles).

Inscrivez-vous auprès de Marie Weber, par email: marie.weber@rts.ch