L'artiste Christina Kubitsch devant son oeuvre Cloud 2017 lors de Ars Electronica à Berlin. [Art Electronica/ CC-BY-NC-ND 2.0 DEED - Florian Voggeneder]

La semaine du son avec Christina Kubisch/Dérision - Prélude à la fin de Giorgio Tedde

Du 2 au 6 octobre cʹest la semaine du son sur Espace 2, une semaine qui se trouve au cœur de deux grands évènements qui accueille des artistes du monde entier jusquʹà fin octobre : la première Biennale Internationale du Son qui se déroule en Valais et lʹexposition-festival Korsonor à Genève.
Christina Kubisch et les mondes invisibles
Rencontre avec lʹartiste allemande Christina Kubisch qui fait chanter les ondes électromagnétiques.
Depuis le début des années 1980, Christina Kubisch travaille avec le système dʹinduction électromagnétique, quʹelle a fait évoluer dʹune technique de base à un outil artistique individuel pour ses installations sonores.
KorSonoR propose deux œuvres de Christina Kubisch : Cloud au Commun, et Electrical Walk Geneva, à expérimenter dans la ville à partir du Commun à Genève
Christina kubisch est au micro d'Anne Gillot
Dérision - Prélude à la fin, sur un texte d'Alicia Galienne, pour soprano et ensemble, une œuvre du compositeur sardo-bernois Giorgio Tedde. Interprété par la soprano Clara Meloni et les musicien.ne.s du NEC sous la direction dʹAntoine Françoise.
Un concert enregistré le 3 mai 2023 au théâtre du concert de Neuchâtel.
Entretien avec Clara Meloni et Giorgio Tedde et diffusion intégrale du concert.
Ce projet est animé par le souvenir d’une rencontre poétique pleine de force et d’audace entre la soprano Clara Meloni lorsqu'elle était étudiante et le compositeur Giorgio Tedde, alors très malade. En avait résulté une pièce pour voix et bandonéon qui avait fortement impressionné Antoine Françoise. Devenu entretemps directeur artistique du NEC, il rêvait d’une collaboration entre le NEC et ces deux artistes qui ont nommé la Suisse comme terre d’accueil, emmenant avec eux les esprits et les couleurs des îles de la Méditerranée. L'écriture de cette composition est basée sur le texte de l'écrivaine Alicia Gallienne. Elle a quitté ce monde à l'âge de vingt ans à cause de la même maladie qui a accompagné Giorgio Tedde il y a dix-sept ans.
Dérision - Prélude à la fin de Giorgio Tedde