Modifié

Le dernier "schuss" de Didier Cuche

26 février à Crans-Montana: Didier Cuche fait ses adieux au public suisse. [Alessandro Trovati - Keystone]
26 février à Crans-Montana: Didier Cuche fait ses adieux au public suisse. [Alessandro Trovati - Keystone]
Voilà c'est bientôt fini pour Didier Cuche. Le Neuchâtelois de 37 ans, qui avait annoncé la 19 janvier à Kitzbühel sa retraite sportive au terme de la saison, négocie cette semaine ses tout derniers virages à Schladming. L'occasion pour RTSsport.ch de revenir avec le "Kaiser" de Kitzbühel sur quelques chapitres de sa fructueuse carrière.

Didier Cuche c'est: 67 podiums estampillés "Coupe du monde" dont 21 victoires, 6 globes de cristal, 4 médailles à des Mondiaux, un "argent" olympique à  Nagano en 98, des titres de sportif suisse de l'année en 2009 et 2011, Suisse de l'année en 2011...  


Et ce n'est peut-être pas encore fini. Le "Kaiser" de Kitzbühel a l'occasion dès mercredi dans le cadre des finales à Schladming de garnir encore un peu plus sa vitrine. Puis le Neuchâtelois de 37 ans tirera sa révérence. Lors de sa venue à l'émission "Sport Dimanche", le 5 février, RTSsport.ch avait pu s'entretenir une quarantaine de minutes avec le champion. "Kuke" y avait notamment  évoqué sa première course Coupe du monde, en... 1993.


"La victoire n'est pas une chose qui se commande"

RTSsport.ch: De nombreux fans auraient souhaité que vous continuiez une saison de plus, histoire d'accrocher enfin le Lauberhorn à votre palmarès...


DIDIER CUCHE: La victoire n'est pas une chose qui se commande. La dernière chance s’est présentée le 14 janvier dernier mais cela n’a pas marché (ndlr: 15e).


7.	epa03091330 Didier Cuche of Switzerland reacts after taking the seventh place in the men's Downhill race of the Alpine Skiing World Cup in les Houche, near Chamonix, France, 04 February 2012. EPA/OLIVIER HOSLET [Olivier Hoslet - Keystone]7. epa03091330 Didier Cuche of Switzerland reacts after taking the seventh place in the men's Downhill race of the Alpine Skiing World Cup in les Houche, near Chamonix, France, 04 February 2012. EPA/OLIVIER HOSLET [Olivier Hoslet - Keystone]RTSsport.ch: Depuis votre annonce de retraite sportive, le 19 janvier à Kitzbühel, on a le sentiment que vous évoluez de manière plus libérée. N’est-ce qu'une sensation?


DIDIER CUCHE: Savoir si c'est mon annonce à Kitzbühel ou la victoire décrochée là-bas qui font que ça se passe bien maintenant, c’est très difficile à dire. Ce qui est certain, c’est que j’adore Kitzbühel. Je me sens autrement quand j’arrive là-bas. 


RTSsport.ch: On a l’impression que tout est devenu plus facile (ndlr: depuis son succès à Kitzbühel, le Neuchâtelois a décroché 2 autres victoires et 2 troisièmes places, à Garmisch-Partenkirchen, Chamonix et Crans-Montana)?


DIDIER CUCHE: Quand on gagne, tout devient plus facile. On se pose moins de questions. Les choses se font plus facilement. Mais il faut rester lucide. Rien n'est acquis et cela peut basculer très vite dans l’autre sens.


"Les trous sont faits pour être bouchés"

RTSsport.ch: Lors de votre annonce de retraite sportive, Roger Federer disputait l’Open d’Australie. Il avait alors déclaré : "C’est dommage mais je le félicite pour tout ce qu'il a fait. Je suis content de l’avoir rencontré. Il va laisser un trou". 


21 décembre 2010: Didier Cuche, dans le cadre d'un match exhibition opposant Nadal à Federer pour la fondation du Bâlois, avait rencontré "RF". [Walter Bieri - Keystone]21 décembre 2010: Didier Cuche, dans le cadre d'un match exhibition opposant Nadal à Federer pour la fondation du Bâlois, avait rencontré "RF". [Walter Bieri - Keystone]DIDIER CUCHE: Ce sont des mots chaleureux. Je ne sais pas si je laisserai un trou. Si c'est le cas, les trous sont faits pour être bouchés. Le jour où Roger Federer prendra sa retraite, ce sera très spécial pour le sport suisse.


RTSsport.ch: Si l’on vous dit de manière maladroite que vous êtes un énorme travailleur mais pas forcément le plus doué, comment recevez-vous cette remarque?


DIDIER CUCHE: C’est assez juste, même si je pense que le talent, aussi petit soit-il, doit être présent à la base. Et le talent ça peut se travailler aussi! Sans beaucoup de travail on n’y arrive pas, même pour un athlète très doué. Actuellement, le niveau du ski alpin est tel, qu’il n’aurait aucune chance de percer.


"En 20 ans, on évolue"

RTSsport.ch: Si l'on vous dit 29 décembre 1993...?


DIDIER CUCHE: Descente de Bormio, ma première course en Coupe du monde (ndlr : 57). Je n'avais pris aucun plaisir. J’étais habité par la peur du début à la fin. Je pense que c’était trop tôt, non pas par rapport à l’âge (ndlr : 19 ans) mais par rapport à une blessure contractée 2-3 semaines avant. J’avais lourdement chuté à l’entraînement. J’étais touché à un tibia et au dos.


RTSsport.ch: Quelle image aimeriez-vous que les gens gardent de vous ?


DIDIER CUCHE: Si les gens disent: "c’est un bon gars", cela me suffira. Je suis resté fidèle à moi-même, avec mon caractère. La presse a l’impression que j’ai changé. Mais en 20 ans, on évolue en tant qu’homme et sportif.


Propos recueillis par Miguel Bao


Deuxième volet: mardi


Publié Modifié

"Comme quelqu'un qui se donne en spectacle"

RTSsport.ch: Quelles sensations avez-vous quand le public est avec vous et vous applaudi ?
DIDIER CUCHE: Ca s’apparente un peu à quelqu’un qui se donne en spectacle, comme un artiste. Quand ça marche bien, ce n’est que du bonheur. Voir les gens être heureux et le manifester, c’est très sympa.

RTSsport.ch: Quand vous ne faites pas du ski, quels sont vos loisirs ?
DIDIER CUCHE: Je pratique le golf depuis une dizaine d’années. Depuis 2-3 ans, je prends plus de temps.

RTSsport.ch: Si vous n’aviez pas été skieur?
DIDIER CUCHE: Je ne sais pas, j’ai effectué un apprentissage de boucher.

RTSsport.ch: Aviez-vous pratiqué un autre sport avant le ski?
DIDIER CUCHE: J’avais joué une année au football en junior D. Puis pour des raisons pratiques, la distance entre mon lieu de domicile et le terrain d’entraînement, m’ont amené à skier. Il faut dire que j’habitais au pied des pistes aux Bugnenets.

Didier Cuche en chiffres

Né le 16.08.74
Taille/Poids1m74/89 kg.
Enfance aux Bugnenets (NE)

COUPE DU MONDE
Débuts décembre 1993
67 podiums
21 victoires (12 en descente, 6 super-G, 3 géant)
6 globes de cristal
- descente (2007, 2008, 2010, 2011)
- super-G (2011)
- géant (2009)

6 fois sur le podium du classement général
3e en 2002 et de 2007 à 2010, 2e en 2011.

Mondiaux 6 participations, 4 médailles
- argent en descente à Garmisch en 2011
- or en super-G à Val d'Isère en 2009
- argent en descente à Val d'Isère en 2009
- bronze en géant à Are en 2007

Jeux olympiques. 4 participations, 1 médaille
- argent en super-G à Nagano en 1998.

Championnats de Suisse 18 médailles, dont 9 titres.

Autres distinctions:
- Sportif suisse de l'année en 2009 et 2011
- Suisse de l'année en 2011.