Modifié

Ski alpin: Marco Odermatt: "Je ne sais pas quoi dire. C’est un rêve"

La joie de Marco Odermatt, après sa démonstration lors du super-G de Wengen. [Peter Schneider - Keystone]
La joie de Marco Odermatt, après sa démonstration lors du super-G de Wengen. [Peter Schneider - Keystone]
Mais où s’arrêtera Marco Odermatt? Le Nidwaldien a mis tout le monde d’accord en remportant avec brio le super-G de Wengen. Après son éblouissante course, le Nidwaldien peinait à réaliser l’ampleur de son exploit.

"C'est incroyable, je ne sais pas quoi dire. J'étais super motivé aujourd'hui avec le temps magnifique et les montagnes. J'étais motivé à aller vite et ça a marché."

Et dire que Odi prenait le départ à Wengen pour la première fois lui qui avait remporté un géant en 2006 lors de la finale du Grand Prix Migros!

"Personne ne connaissait la piste et c'était très impressionnant pour nous tous. C’était très intéressant pour nous de skier ici. Les passages classiques du Brüggli-S et le Ziel-S avec le saut étaient vraiment cool à skier".

Beaucoup de confiance pour la descente de vendredi

L’exploit est d’autant plus fort que samedi dernier c’est en géant, discipline technique, qu’il triomphait. "C'est magnifique de gagner à Adelboden et Wengen. Je ne sais pas quoi dire. C’est un rêve. Les deux courses étaient très différentes, notamment en termes d’émotions. La pression n’était pas la même. A Adelboden, c’était très difficile et dur. Ici, c’était très calme".

Vendredi, Marco Odermatt prendra le départ de la 1re descente dont le départ sera donné juste en dessus de la Tête de chien. La confiance qui l’engrange depuis le début de la saison lui sera bien précieuse pour tenter de dompter la descente la plus longue de Coupe du monde. "La course d’aujourd’hui m’apporte beaucoup de confiance pour demain particulièrement lors de la courte descente. Pour samedi, ce sera plus difficile car le départ est très difficile pour un géantiste. Mais je vais faire de mon mieux, surtout demain".

Wengen, Floriane Galaud

A lire aussi: Marco Odermatt, incroyable, plane sur le Lauberhorn

 Légende du ski suisse, Carlo Janka décide de ranger ses lattes

Publié Modifié