Photographiés le 7 mars 1962, des membres de la délégation algérienne descendent de l'hélicoptère de l'armée suisse qui les a amenés à Evian où se déroulent les négociations avec la France.

Histoire vivante

Publié le 10 mars 2022 à 14:20 - Modifié le 19 mars 2022 à 17:32

Il y a 60 ans, les accords d'Evian

En mars 1962, la signature des accords d'Evian entre Français et Algériens ouvre la voie à l'indépendance de l'Algérie après 132 ans de colonisation. Les accords d'Evian permettront la mise en place d'un référendum pour l'autodétermination des Algériens et conduiront à l'indépendance du pays. Les accords d'Evian sont le fruit d'intenses négociations et discussions secrètes que l'on doit notamment à la diplomatie suisse.

Nous nous penchons cette semaine sur le rôle clé qu'a joué la Suisse dans ce dossier, sur l'implication de la Confédération mais aussi sur son ambiguïté face à ses compatriotes installés en Algérie française depuis la seconde moitié du XIXe siècle, et qui formaient une "paracolonie".

--> La Suisse et l'indépendance algérienne sur le site notreHistoire.ch

--> Toutes les émissions d'Histoire vivante sur le portail audio RTS.ch

  • Le résumé du 19h30

    Le rôle méconnu de la Suisse

    Alors que la guerre fait rage en Algérie, des rencontres secrètes entre représentants algériens et français ont lieu en Suisse, loin, très loin du bruit des bombes, grâce au diplomate genevois Olivier Long.

    C'est dans sa propriété nichée à l'abri des regards que débutent les pourparlers, dans le plus grand secret. Mais des fuites à Berne exposent le diplomate. Sa propriété est alors surveillée 24h/24 jusqu'à la signature des accords d'Evian.

    >> Regarder le sujet du 19h30 vendredi:

    60 ans des accords d'Evian : le rôle de la Suisse dans la résolution de la guerre d'Algérie
    19h30 - Publié le 18 mars 2022

  • Forum

    Le grand débat - Guerre d'Algérie, l'impossible apaisement?

    Débat entre Sarah Dekkiche, codirectrice du livre "60 ans après les accords d'Evian, regards croisés sur une mémoire plurielle" paru aux Éditions Erick Bonnier, Marie-Hélène Miauton, chroniqueuse et essayiste algérienne, et Marisa Fois, historienne à l'Université de Genève, autrice du livre "Héritages coloniaux, les Suisses d'Algérie" paru aux Éditions Seismo.

    Le grand débat - Guerre d'Algérie, l'impossible apaisement?
    Forum - Publié le 18 mars 2022

  • 1er épisode

    Les Suisses d'Algérie

    Marisa Fois, historienne et maître-assistante à l'Université de Genève, est au micro de Laurent Huguenin-Elie. Ses recherches portent sur les minorités en Afrique du Nord, le postcolonialisme et la décolonisation. Ella a signé "Héritages coloniaux – Les Suisses d’Algérie".

    Sur cette même thématique, le colloque "La Suisse et les accords d’Evian: d'une rive à l'autre, 60 ans après" se tient les 19 et 20 mars 2022 à Lausanne et Genève.

    Le général suisse Henri Guisan en visite chez les Suisses d'Algérie en 1951. Plus de 2'000 Suisses vivaient en Algérie jusqu'à l'indépendance.
    Archives fédérales suisses
    Histoire vivante - Publié le 07 mars 2022


    Photo: le général suisse Henri Guisan en visite chez les Suisses d'Algérie en 1951. Plus de 2'000 Suisses vivaient en Algérie jusqu'à l'indépendance.

  • 2e épisode

    La guerre d’Algérie et la Suisse

    La conférence d'Evian est l'aboutissement d'un long processus diplomatico-politique dans lequel la Suisse jouera un rôle clé. Pour comprendre l’implication des diplomates suisses, il faut replacer les entretiens secrets et les négociations dans un contexte absolument passionnant, d'autant que les liens entre la Suisse et l'Algérie sont un peu plus anciens.

    Marc Perrenoud est historien et a, entre autres, contribué à la rédaction de différents volumes des Documents Diplomatiques Suisses (Dodis). La Suisse face à la guerre d’Algérie est l'un de ses champs d'étude et l'ouvrage "Migrations, relations internationales et Seconde Guerre mondiale" témoigne de son impressionnante contribution à l’historiographie suisse. Il est au micro de Laurent Huguenin-Élie.

    En mars 1962, policiers et militaires suisses contrôlent la route d'accès à l'hôtel "Les Horizons Bleus" près du Signal de Bougy au-dessus de Rolle (VD), où la délégation algérienne est hébergée durant la conférence sur l'Algérie. Le 18 mars de cette même année, la conférence entre l'Algérie et la France, puissance coloniale, aboutira à la signature d'un accord mettant fin à la longue guerre d'indépendance qui avait commencé en 1954 entre ces deux pays.
    Keystone / Photopress-Archiv/Str
    Histoire vivante - Publié le 08 mars 2022


    Photo: en mars 1962, policiers et militaires suisses contrôlent la route d'accès à l'hôtel "Les Horizons Bleus" près du Signal de Bougy au-dessus de Rolle (VD), où la délégation algérienne est hébergée durant la conférence sur l'Algérie. Le 18 mars de cette même année, la conférence entre l'Algérie et la France, puissance coloniale, aboutira à la signature d'un accord mettant fin à la guerre d'indépendance qui avait commencé en 1954 entre ces deux pays.

  • 3e épisode

    La diplomatie suisse à l'œuvre

    En offrant ses bons offices lors des négociations des accords d'Evian, la Suisse a agi comme intermédiaire, en autorisant la tenue sur son sol de pourparlers secrets, et a accueilli à plusieurs reprises la délégation algérienne lors des négociations.

    Comment la Suisse s'est-elle retrouvée à jouer ce rôle et quels ont été les contours et les limites de cette implication?

    Laurent Huguenin-Élie poursuit son entretien avec l'historien Marc Perrenoud qui a notamment contribué à la rédaction de différents volumes des Documents Diplomatiques Suisses (voir références dans l'épisode 2). Il s'est intéressé de près aux coulisses diplomatiques à l'occasion des pourparlers secrets puis des négociations qui ont conduit aux accords d'Evian.

    Photographiés le 7 mars 1962, des membres de la délégation algérienne descendent de l'hélicoptère de l'armée suisse qui les a amenés à Evian où se déroulent les négociations avec la France.
    - Keystone / PhotoPress Archiv / Gnn, Bdl
    Histoire vivante - Publié le 09 mars 2022


    Illustration: photographiés le 7 mars 1962, des membres de la délégation algérienne descendent de l'hélicoptère de l'armée suisse qui les a amenés à Evian où se déroulent les négociations avec la France.

  • 4e épisode

    L'éditeur militant

    Les accords d'Evian, signés le 18 mars 1962, ont mis officiellement fin à sept ans et demi de guerre mais aussi aux 132 ans de colonisation française en Algérie. C'est aussi en Suisse qu'œuvraient de nombreux militants indépendantistes et anticolonialistes.

    Parmi eux, l'éditeur Nils Andersson, né à Lausanne de père suédois, est un homme de gauche qui a soutenu de nombreuses causes dont celle du FLN, le Front de Libération Nationale Algérien, créé en 1954. Il a publié "Mémoire éclatée - De la décolonisation au déclin de l'Occident" et est au micro de Frédéric Pfyffer.

    Nils Andersson est l'un des nombreux invités du colloque des 19 et 20 mars 2022 à Lausanne et Genève sur le thème "La Suisse et les accords d'Evian: d'une rive à l’autre, 60 ans après".

    A noter encore qu'un ouvrage collectif vient de paraître pour l’occasion, intitulé "60 ans après les accords d’Évian, regards croisés sur une mémoire plurielle", sous la direction de Sarah Dekkiche et Hasni Abidi aux éditions Erick Bonnier.

    L'invité de la rédaction - Nils Andersson
    RTS
    Histoire vivante - Publié le 10 mars 2022

    Photo: Nils Andersson

  • 5e épisode

    Le silence des appelés d’Algérie

    De 1954 à 1962, plus d’un million et demi de jeunes Français ont été envoyés en Algérie faire leur service militaire. Plongés en réalité dans une guerre qui ne disait pas son nom, les conscrits sont rentrés traumatisés, ont tenté d'oublier et pour beaucoup se sont enfermés dans le silence. Un silence qui continue de hanter dans bien des cas ces anciens d'Algérie, comme leurs proches. 

    L'historienne Raphaëlle Branche a voulu explorer ce ressenti. Elle est professeure d'histoire contemporaine à l’Université de Paris-Nanterre et a publié "Papa, qu'as-tu fait en Algérie?", aux éditions La Découverte. Elle répond aux questions de Frédéric Pfyffer.

    Une sentinelle du 1er bataillon du 3e RIA à son poste.
    Saurin - ECPAD Défense, 1956
    Histoire vivante - Publié le 11 mars 2022

    Photo: sentinelle du 1er bataillon du 3e RIA à son poste. Tiré du film "Les appelés de la guerre d'Algérie, un si long silence"

  • Documentaire TV

    Les coulisses suisses de la guerre d'Algérie

    La guerre d'Algérie a fourni une belle occasion à la Suisse de redorer son image après la Seconde Guerre mondiale. Son action déterminante lors des accords d'Evian en 1962 est connue, mais les tractations en coulisses qui ont précédé ces accords n'ont été rendues publiques que récemment.

    Documentaire (Suisse Romande, 2013). Journaliste: Frédéric Fritscher. Réalisation: Pierre-André Thiebaud.

    Disponible en ligne jusqu'au 20 mars 2022

    Les coulisses suisses de la guerre d'Algérie

  • Documentaire TV

    Les appelés de la guerre d’Algérie, un si long silence

    Documentaire (France 2022)

    Un long silence de plusieurs décennies a entouré la guerre d’Algérie au sein de la société française. Ce film propose d’en explorer les raisons et de révéler les blessures secrètes d’une génération sacrifiée, celle des appelés.

    Réalisation: Bernard George.

    Disponible en ligne jusqu'au 12 mai 2022

    Les appelés de la guerre d’Algérie, un si long silence

  • Documentaire TV

    Choisir à vingt ans

    Entre 1954 et 1962, des centaines de jeunes Français refusent de se laisser enrôler dans la guerre d'Algérie. Parmi eux, des réfractaires non-violents et des anticolonialistes qui se réfugient en Suisse. Des Romands leur viennent en aide alors qu’ils sont considérés en France comme des traîtres.

    Documentaire (Suisse, 2017). Auteurs: Eve Martin, Villi Hermann. Réalisateur: Villi Hermann

    Disponible en ligne jusqu'au 20 mars 2022

    Hoisir à vingt ans