Modifié

Jeunes élus au Parlement, des changements politiques en vue?

Skype_politbox_RTS [RTS]
Interview politbox avec Philippe Nantermod (PLR/VS) et Lisa Mazzone (Verts/GE) / Info en vidéos / 7 min. / le 29 octobre 2015
Lisa Mazzone (Verts/GE) et Philippe Nantermod (PLR/VS) sont les deux plus jeunes élus romands au Conseil national. Pour sa dernière sortie à Berne, Politbox les a interviewés sur leur usage des technologies.

Politbox a donné la parole aux jeunes citoyens et politiciens tout au long de la campagne pour les élections fédérales. Mercredi, le bus politbox s'est rendu une dernière fois à Berne afin de revenir sur la composition du nouveau Parlement et sur les six mois de campagne qui ont précédé le 18 octobre.

A la veille de cette sortie, politbox a skypé avec la benjamine du Parlement, Lisa Mazzone (Verts/GE), 27 ans, et le nouvel élu PLR valaisan Philippe Nantermod, 31 ans. Leur âge et leur usage des nouvelles technologie influencera-t-il la manière dont ils feront de la politique à Berne?

Twitter, Facebook, selfies ou informations en ligne: les deux élus ont une approche différente de l'usage de ces technologies mais se rejoignent sur l'idée qu'ils ont été élus d'abord pour défendre leurs idées plutôt que leur classe d'âge (voir la vidéo ci-dessus).

En virtuel ou sur le terrain?

Alors que Philippe Nantermod publie et consulte plusieurs fois par jour les réseaux sociaux, sa collègue Lisa Mazzone se refuse à ouvrir un compte Facebook qui lui prendrait trop de temps. Elle préfère conserver des contacts réels, "plus proches des préoccupations concrètes de la population".

"L'utilisation des nouvelles technologies ne suffit pas à être jeune, il y a des gens de tous âges sur Facebook", relève pour sa part Philippe Nantermod, qui se défend - tout comme sa collègue - de vouloir faire du jeunisme. "Nos idées ne sont pas différentes de celles des collègues de parti plus âgés mais c'est plutôt dans le ton, le tempérament ou le rapport aux nouveaux outils que cela se joue".

Premier pas au Parlement dès le 30 novembre

L'un comme l'autre se disent préoccupés par les rapports entre la Suisse et l'Union européenne, la question des bilatérales et celle des transports en Suisse, des sujets qu'ils sont impatients d'empoigner dès la session d'hiver qui débute le 30 novembre à Berne.

>> Lire aussi: Profils des élus, budgets: quels nouveaux équilibres au National?

Sollicitée par tous les médias, Lisa Mazzone note qu'être la benjamine du Parlement a quelque chose de très formateur. "Mais il s'agit aussi de sortir de ce rôle pour faire passer un message politique. Le côté positif, c'est que cela permet aussi de montrer aux autres jeunes que nous avons notre place sous la Coupole, qu'on tient la route".

En tant que plus jeune élue, la Genevoise livrera le discours d'ouverture de la session le 30 novembre.

>> Politbox, opération nationale de la SSR en cinq langues a sillonné la Suisse en bus pendant 6 mois.

Découvrez le making-of de l'opération:

making-of-politbox [RTS]
politbox - le making-of / Info en vidéos / 3 min. / le 29 octobre 2015

Sophie Badoux

Publié Modifié

Revoir aussi les meilleurs moments de politbox