Modifié

Marielle Pinsard et Valérie Poirier parmi les lauréats des prix suisses du théâtre

Les membres du Theatre HORA de Zuerich recoivent l'anneau Hans Reinhart 2016, et laissent eclater leur joie, lors de la remise des prix Suisses de theatre 2016. [Martial Trezzini - KEYSTONE]
Les membres du Theatre HORA de Zuerich recoivent l'anneau Hans Reinhart 2016, et laissent eclater leur joie, lors de la remise des prix Suisses de theatre 2016. [Martial Trezzini - KEYSTONE]
Trois femmes, dont deux Romandes, figurent parmi les prix suisses du théâtre 2017. La distinction la plus prestigieuse, l'anneau Hans Reinhart 2017, sera annoncée par Alain Berset le 24 mai à Lugano.

Trois femmes, dont deux Romandes, figurent parmi les prix suisses du théâtre 2017. L'actrice et réalisatrice vaudoise Marielle Pinsard ainsi que l'auteure genevoise Valérie Poirier recevront chacune 30'000 francs.

Le ministre de la culture Alain Berset remettra cinq prix suisses le 24 mai à Lugano en ouverture de la quatrième rencontre du théâtre suisse, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la culture. L'anneau Hans Reinhart 2017 ne sera divulguée qu'à ce moment-là.

Femmes romandes et artistes

Marielle Pinsard est récompensée pour son travail d'actrice, de réalisatrice et performeuse. Elle développe depuis 20 ans un style particulier, où l'entrelacement de la musique et du jeu, prend comme sujet les situations sociales ou les stéréotypes de la société.

Valérie Poirier est l'une des rares auteures romande de théâtre qui se voue à ce métier depuis 25 ans. Metteuse en scène, la Genevoise intervient comme pédagogue de théâtre.

ats/mcc

Publié Modifié

Deux duos honorés

La troisième lauréate est Margrit Gysin, Grande Dame et pionnière du théâtre de marionnettes en Suisse.

Deux autres prix 2017 honorent les réalisateurs zurichois de musique théâtrale Dominik Flaschka & Roman Riklin, récompensés pour leurs services rendus au théâtre musical populaire, humoristique et intelligent.

Le duo tessinois d'artistes TricksterP, composé de Cristina Galbiati et d'Ilija Luginbühl, est distingué pour la création d'une forme personnelle de théâtre. A l'interface entre le théâtre d'objets, la scénographie et la performance, il crée des paysages scéniques immersifs sans recourir aux acteurs: les participants y vivent ainsi leur propre théâtre dans leur tête.