Modifié

"A cordes et à cœur" de Thibault Cauvin, six cordes, six cœurs

Le guitariste Thibault Cauvin.  [FrankLoriou - DR]
Entretien avec Thibault Cauvin, auteur de "A cordes et à coeur" / QWERTZ / 28 min. / le 29 mars 2022
Le guitariste bordelais Thibault Cauvin publie sa biographie "A cordes et à coeurs". La virtuosité, le perfectionnisme, la dévotion absolue à son art font de lui un artiste plein d’humour, qui s’émerveille de tout, ose tout, en musique comme dans la vie.

Thibault Cauvin aime à se raconter. Guitariste virtuose avant toute chose, il a fallu la rencontre avec le journaliste François Delétraz (Le Figaro) pour décider qu’il fallait mettre en mots pareille trajectoire. Thibault Cauvin s’est rendu chez lui régulièrement, les enregistrements de ses propos retranscrits sont devenus chapitres, au fur et à mesure.

"A cordes et à cœur" rebondit d’événements en réflexions, vous capte parce que les extrêmes apparaissent en grande quantité, ce qui ne manque pas de vous faire cligner des yeux.

La guitare dans les gènes

Sa famille d’abord: un père musicien guitariste de rock connu, une mère professeur de lettres classiques, un petit frère lui aussi guitariste. Une guitare classique lui tombe naturellement sur les genoux à un âge tendre. Il lui faudra attendre d’aller à l’école pour que Thibault Cauvin se rende compte que tout le monde ne joue pas de la guitare.

Conservatoire, Conservatoire supérieur, tous les honneurs, une ascension qui renverse le monde de la guitare, de la musique. A l’âge de vingt ans, il est le guitariste le plus titré et devient le "petit prince de la guitare".

Adolescent je faisais huit, neuf, parfois dix heures de guitare par jour, et j’avais des buts très précis de progression sur certaines compositions, sur certains morceaux à interpréter, etc… C’étaient des défis de plus en plus infaisables, mais je faisais en sorte d’y arriver toujours avec cette folie. Et en même temps, tout ça était très sérieux, mais ça restait un jeu.

Thibault Cauvin

Un musicien mondial

Mais qu’est-ce donc qui va le faire zigzaguer, le détourner, dans cette vie qui semble axée sur la musique avec tant de perfection? C’est là que Thibault Cauvin nous attend pour nous raconter que l’amitié est une chose précieuse, que surfer les plus grandes vagues du monde donne un sentiment de liberté équivalant à la musique, que l’on peut aussi tomber amoureux définitivement d’un tableau d’un peintre cubain et se découvrir une passion pour la peinture qui fera de vous un collectionneur.

Musicien mondial, nomade libre, libre penseur, prêt à toutes les tentatives, parfois emprisonnantes mais aussitôt transcendées par cet esprit résolument optimiste et ami de la providence. Avoir tant tourné autour de cette planète permet d’envisager la nature humaine sans préjugés. Thibault Cauvin aime les humains.

>> A voir et à écouter, Thibault Cauvin joue "Felicidade" de Tom Jobim:

Sa musique se partage autant qu’elle s’écoute, c’est pourquoi il aime jouer en solo, en dialogue avec son public, craignant qu'être deux sur scène ne l’oblige à partager son attention, son intention. Cela ne l’a pas empêché de jouer avec des orchestres symphoniques.

Il y a enfin une harmonie entre sa façon de parler au micro, sa musique et ce livre tout neuf, "A cordes et à cœur", qui porte bien son titre. Vous tomberez sous le charme des anecdotes bien racontées qui se n’éternisent pas et trouvent toujours le ressort de vie vers une lumière nécessaire d’où la musique jaillit.

Ivor Malherbe/aq

Thibault Cauvin, "A cordes et à cœur", ed. du Rocher.

Thibault Cauvin est en concert à Montreux les 30 avril et 1er mai 2022 dans le cadre du Montreux International Guitar Show 2022

Le concert donné par Thibault Cauvin au Cully Jazz Festival 2022 sera diffusé sur les ondes d'Espace 2 le 29 avril à 20h dans l'émission "A Vol d’oiseau"

Mise à jour d'un article publié une première fois le 29 mars 2022

Publié Modifié

Le tableau "El Carnaval", de René Portocarrero a inspiré un concert-spectacle à Thibault Cauvin

Des lignes dansantes qui s’enchevêtrent, faisant apparaître des personnages joyeux et fantasques. Dans le tableau "El Carnaval", peint en 1945 par l’artiste cubain René Portocarrero, les corps s’entremêlent dans une liesse à la fois festive et nostalgique qui invite à l’ailleurs.

Le tableau "El Carnaval" de René Portocarrero, propriété du guitariste Thibault Cauvin. [DR]Le tableau "El Carnaval" de René Portocarrero, propriété du guitariste Thibault Cauvin. [DR]

"Ce mélange des sensations me plaît. Plus on regarde ce tableau plus on voit de choses", explique le guitariste Thibault Cauvin. Foudroyé par ce tableau, découvert dans une galerie d’art à Miami, ce musicien s’est pris de passion pour la peinture.

En jouant devant ce tableau, il a imaginé un spectacle traversé par les "Estudios sencillos" du compositeur et guitariste cubain Leo Brouwer, détenteur, lui aussi, d'une oeuvre de Portocarrero. Un concert-spectacle qu’il joue à Montreux le 30 avril dans le cadre du Montreux International Guitar Show

>> A écouter: l'épisode du podcast "Truc culte" avec Thibault Cauvin et dans lequel il évoque ce tableau

Logo émission (podcast original) - Truc culte [RTS - RTS]RTS - RTS
Le tableau « El Carnaval » vu par Thibault Cauvin : une invitation à l’ailleurs / Truc culte / 29 min. / le 26 avril 2022