Modifié

Une bande dessinée pour ne pas oublier le génocide des Khmers

Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi, "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges". [éditions La Boîte à Bulle]
Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi, "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges". [éditions La Boîte à Bulle]
Jamais le Cambodgien Vann Nath (1946-2011) n'aurait pu imaginer qu'un jour il deviendrait le héros d'une bande dessinée intitulée "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges", réalisée par deux auteurs italiens et publiée par un éditeur français.

Jamais il n'aurait osé rêver que le devoir de mémoire qui l'avait obsédé une bonne partie de sa vie serait un jour relayé de cette manière avec autant de talent, conviction et pertinence. Et pourtant.

Quand le scénariste italien Matteo Mastragostino tombe sur les mémoires de Vann Nath (publiées en français en 2008 sous le titre "Dans l'enfer de Tuol Sleng – L'inquisition khmère rouge en mots et en tableaux"), il est fasciné. Il se documente, il enquête.

Je dois le raconter. Je dois l’écrire. Je dois le dessiner. Je veux être le miroir à travers lequel on peut voir ce que fut la vie de personnes tuées sans raison.

Extrait de "Vann Nath, Le peintre des Khmers Rouges"

Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi, "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges". [éditions La Boîte à Bulle]Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi, "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges". [éditions La Boîte à Bulle]

Deux ans pour réaliser cet album

Mastragostino découvre notamment comment Vann Nath est amené à participer et à témoigner dans le film documentaire "S21, la machine de mort khmère rouge" (2003) du réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh sur la sinistre prison S21 de Phnom Penh. Un camp où le peintre fut enfermé à la fin des années 1970, dont il fut l'un des 20'000 prisonniers torturés par le régime de Pol Pot et l'un des douze rescapés. Vann Nath devenu malgré lui peintre officiel de ses bourreaux. Sauvé par son seul talent.

Je suis en vie, mais je sens que quelque chose en moi est mort pour toujours.

Extrait de "Vann Nath, Le peintre des Khmers Rouges"

Le scénariste est fasciné. Il contacte et choisit Paolo Castaldi. Le dessinateur n'a jamais entendu parler de Vann Nath et se laisse pourtant aisément convaincre. La réalisation de l'album lui prendra près de deux ans. Reste à trouver un éditeur. Là encore les deux auteurs, qui travaillent généralement en Italie, sont prêts à publier en français, à Paris, pour partager leur projet avec la maison d'édition spécialisée dans la docu-bd, La Boîte à Bulles. Vincent Henry, son directeur, ne se fera pas prier.

>> A écouter, un entretien avec Vincent Henry, créateur des éditions La Boîte à Bulles:

Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi, "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges". [éditions La Boite à Bulles]éditions La Boite à Bulles
Entretien avec Vincent Henry, créateur des éditions La Boîte à Bulles / QWERTZ / 16 min. / le 25 novembre 2020

Un devoir de mémoire

Voilà comment, ici en Europe, on poursuit en 2020 le devoir de mémoire envers les deux millions de victimes d'un régime cambodgien sanguinaire. Par pure curiosité historique et humanitaire.

L'album est édifiant et passionnant. Il plonge le lecteur dans le Cambodge des années 1970. En 1975, à peine sorti de la guerre, le peuple tombe sous la coupe de Pol Pot. S'en suivent quatre années d'horreur absolue. Avec sobriété, les deux auteurs démontent les mécanismes: les traumatismes des victimes et la soumission des bourreaux. Ils racontent le drame personnel d'un homme meurtri dans sa chair. Ils le suivent au gré des événements. Le retrouvent en 1996 pour l'inauguration du Musée du Génocide, dans les murs mêmes de la S21. Et en 2009, pour témoigner à la barre du procès intenté à l’un des tortionnaires.

A la fin de l'album figurent une série de reproductions des toiles de Vann Nath, considéré comme un des peintres majeurs du Cambodge.

Marlène Métrailler/ld

Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi, "Vann Nath – Le peintre des Khmers rouges", aux éditions La Boîte à Bulles.

Vous aimez lire? Abonnez-vous à QWERTZ et recevez chaque vendredi cette newsletter consacrée à l'actualité du livre préparée par RTS Culture.

Publié Modifié