Publié

Un Léopard d'or pour Roger Corman, invité d'honneur à Locarno

Roger Corman, invité d'honneur de la 69e édition du Festival du Film de Locarno. [Alexandra Wey - Keystone]
Roger Corman, invité d'honneur de la 69e édition du Festival du Film de Locarno. [Alexandra Wey - Keystone]
Roger Corman, 90 ans, est l'invité d'honneur du Festival de Locarno. Le cinéaste et producteur américain a reçu un Léopard d'or sur la Piazza Grande. Cinéaste culte qui occupe une place à part dans l’histoire du cinéma, Roger Corman est aussi un réalisateur et un producteur très prolifique. Il était au micro de Vertigo.

On doit à Roger Corman des films comme "L’Attaque du crabe géant", "Le Corbeau", "L’Enterré vivant", "La créature de la mer hantée" et "La petite boutique des horreurs", l’un de ses films les plus célèbres, où apparaît le très jeune Jack Nicholson.

Roger Corman est aussi un formidable dénicheur de talents, il a mis le pied à l’étrier à beaucoup d'acteurs.

Petits budgets et tournages courts, sa marque de fabrique

Roger Corman a appliqué à chacun de ses 60 films la même méthode: il parsème ses histoires de quelques créatures monstrueuses – humaines ou animales -, il ajoute quelques scènes de sexe et de violence. Surtout, il tourne avec une petite équipe, un petit budget, et il s'interdit absolument de dépasser ce budget. Il raconte que le premier film qu'il a produit lui a coûté 30'000 dollars et prétend n'avoir jamais perdu un centime depuis.

Autre marque de fabrique, la rapidité. Roger Corman tourne vite. "La petite boutique des horreurs" a été tourné en deux jours et une nuit. Comment Roger Corman a-t-il fait pour relever ce défi?

>> Raphaële Bouchet a recueilli sa réponse:

Roger Corman, invité d'honneur de la 69e édition du Festival du Film de Locarno.
Cinéma: Roger Corman / Vertigo / 9 min. / le 10 août 2016

Une carrière de producteur

Au début des années 1970, Roger Corman choisit de mettre en parenthèses sa carrière de cinéaste pour se consacrer à la production.

Tout le monde pense que réaliser des films, c'est quelque chose de très créatif et c'est vrai, mais c'est très dur physiquement, on est usé jusqu'à la corde. Un cinéaste doit se lever à 6 h du matin et travailler toute la journée. C'est plus facile d’être producteur, d'arriver à 9 h sur le plateau et de dire au cinéaste "Non mais pourquoi t'as tourné ce plan?"

Roger Corman, réalisateur et producteur de cinéma

"J'avais réalisé tellement de films en tellement peu de temps que j'étais simplement épuisé. J'avais réalisé 60 films, ou plutôt 59 films en seulement quinze ans, j'ai senti que je devais m'arrêter. J'ai pensé faire une pause d'une année et m'y remettre ensuite, mais durant cette année, je me suis ennuyé, alors j'ai lancé ma propre société de production et de distribution et j'en suis devenu le directeur", a encore confié cette icône à Vertigo pour expliquer ce changement de cap.

Pour l'anecdote, beaucoup de cinéastes qui ont débuté avec lui lui ont offert des rôles: le directeur du FBI dans "Le Silence des agneaux", de Jonhatan Demme, c’est lui!

Raphaële Bouchet/hof

Publié