Modifié

Jacob Berger: "J'essaie de parler de ce basculement dans l'horreur et la barbarie"

Festival de Locarno - "Un juif pour l'exemple": l'interview de Jacob Berger, Réalisateur depuis Locarno [RTS]
Festival de Locarno / "Un juif pour l'exemple": l'interview de Jacob Berger, Réalisateur depuis Locarno / 19h30 / 3 min. / le 3 août 2016
Avec "Un juif pour l'exemple", Jacob Berger redonne vie au récit de Jacques Chessex traitant d'un crime nazi à Payerne en 1942. Il entend questionner le passage à l'acte de violence, comme il l'a souligné mercredi au 19h30.

"Il y a des résonances extrêmes entre les années 30-40 et aujourd'hui", analyse d'emblée le réalisateur genevois. De ces résonances, Jacob Berger interroge le potentiel des sociétés à glisser dans l'horreur et la barbarie.

Basé sur le roman éponyme de l'écrivain vaudois Jacques Chessex, "Un juif pour l'exemple" raconte d'abord l'histoire d'un fait divers, l'assassinat d'un commerçant juif par des sympathisants nazis. Le film évoque aussi la polémique entourant la sortie du livre en 2009.

De la tentation de l'oubli

"Tout le monde a voulu glisser ce crime sous un tapis de silence", note Jacob Berger à propos de la difficulté d'affronter une réalité historique sur le nazisme en Suisse. "Il y a eu un retour de bâton incroyable quand le livre a été publié. Une espèce de détestation a entouré Jacques Chessex", explique-t-il.

>> Voir le sujet du 19h30 consacré au film:

Festival de Locarno: le cinéaste Jacob Berger signe le film "Un juif pour l'exemple" [RTS]
Festival de Locarno: le cinéaste Jacob Berger signe le film "Un juif pour l'exemple" / 19h30 / 2 min. / le 3 août 2016

>> Lire aussi le dossier consacré au Festival de Locarno: Festival del film Locarno, clap 69e!

mo

Publié Modifié