Modifié

"Garçonnières", portrait filmé d'une génération d'hommes contemporains

L'affiche du film "Garçonnières" de Céline Pernet. [Climage]
L'affiche du film "Garçonnières" de Céline Pernet. [Climage]
Dans son documentaire "Garçonnières", la réalisatrice et ethnologue suisse Céline Pernet questionne le rapport des hommes de sa génération, les 30-45 ans, à la masculinité. Une quête autant intime que sociétale à voir actuellement sur les écrans romands.

C'est quoi être un homme aujourd'hui? Cette question, la réalisatrice et anthropologue Céline Pernet l'a beaucoup posée dans son documentaire "Garçonnières", qui témoigne d'une nécessité salutaire de discuter des modèles de masculinités contemporains, en particulier chez les 30-45 ans.

Après avoir passé une annonce pour recruter en Suisse des volontaires sur les réseaux sociaux, la réalisatrice suisse a accepté de rencontrer chez eux tous les hommes qui lui ont écrit. Elle a réalisé des centaines d'heures d'entretien. Le choix de 26 hommes qui apparaissent dans le film s'est fait au moment du montage.

>> A voir, la bande-annonce de "Garçonnières":

Se redéfinir

Ouvertement féministe, Céline Pernet évoque dans le film sa propre relation aux hommes et aborde avec les hommes rencontrés des sujets aussi variés que la séduction, le sexe, le couple, l’amour ou encore la paternité. "Ils ont une vraie envie d'essayer de se redéfinir et sont conscients des injonctions du système dans lequel ils vivent, explique-t-elle à la RTS. Lors de la projection du film, ils ont réalisé qu'ils n'étaient pas seuls à traverser des doutes et des interrogations et cela les a beaucoup rassurés".

>> A écouter: l'interview de Céline Pernet dans l'émission "Vertigo"

La réalisatrice de "Garçonnières", Céline Pernet. [Agora Films]Agora Films
Lʹinvitée: Céline Pernet, "Garçonnières" / Vertigo / 18 min. / mardi à 17:07

Car des doutes, les hommes en sont pétris. Et l'on sent bien combien certains peinent à trouver leur juste place. "Oui, ils sont perdus, mais être perdu c'est aussi une belle promesse de se redéfinir, de changer. C'est fertile, ils se posent des questions et je trouve cela très positif", conclut Céline Pernet.

Propos recueillis par Yann Amedro

Adaptation web: Melissa Härtel

Un article publié en avril 2022, mis à jour en septembre 2022

Publié Modifié