Publié le 12 septembre 2019 à 16:31

Le service de streaming vidéo Apple TV+ débarque en novembre

Les offres permettant d'accéder aux programmes télévisés via internet se multiplient.
Médias: se divertir jusqu'à ce que mort s'ensuive Vertigo / 5 min. / le 11 septembre 2019
Avec l'arrivée le 1er novembre d'Apple TV+ et d'Apple Arcade pour les jeux vidéo en ligne, une guerre sans pitié s'annonce dans le monde du divertissement numérique.

Mardi lors de sa grand-messe annuelle, Apple a présenté deux nouveaux produits: Apple TV+ pour la vidéo en ligne et Apple Arcade pour les jeux vidéo en ligne. Une offre qui entrera en concurrence avec Netflix, Amazon, Disney, Stadia (Google) ou encore Xcloud de Microsoft.

Côté stratégie, Apple a misé sur l'effet de surprise en lançant son service TV+ dans une centaine de pays, dont la Suisse, le 1er novembre déjà, soit quinze jours avant Disney.

>> A écouter: Disney veut mettre fin au binge watching

Binge Watching TV.
lightsource - Depositphotos
Vertigo - Publié le 04 septembre 2019

La marque a décidé, une fois n'est pas coutume, de faire un effort sur le prix: 4,99 dollars par mois (proposé à 6 francs en Suisse). Ce qui reste plutôt bon marché par rapport à la concurrence.

Peu de contenus originaux au départ

Mais que pourra-t-on voir d'original sur l'Apple TV+? Lors de sa présentation, Tim Cook a mis en avant une série intitulée "See". L'histoire d'enfants qui "naissent voyants", alors que le reste de l'humanité est devenue aveugle. Avec comme tête d'affiche Jason Momoa, vu dans "Aquaman" ou "Game of Thrones". Il y aura aussi "The Morning Show", l'histoire d'une présentatrice télé incarnée par Jennifer Aniston, la Rachel de "Friends".

Mais si l'offre de contenus originaux sera limitée au départ, le patron d'Apple a promis que de nouvelles productions seront mises en ligne tous les mois.

Cloud gaming sur abonnement

Côté jeu vidéo, Apple Arcade proposera le cloud gaming sur abonnement. Plus besoin donc de télécharger les jeux, encore moins de les acheter physiquement. Il suffira d'allumer son écran et de papillonner d'un jeu à l'autre, parmi la centaine de titres proposés. L'abonnement est là aussi à 4,99 dollars par mois (proposé aussi à 6 francs en Suisse).

Un service qui sera un immense défi. Car si l'on peut tolérer qu'un épisode de série se fige un instant à cause d'un réseau saturé, cela n'est pas envisageable lors d'une partie de jeux vidéo.

Face à la multiplication des offres de divertissement numérique qui vont déferler ces prochains mois, les consommateurs vont se retrouver devant des choix difficiles à faire. A moins bien sûr de pouvoir y consacrer un budget important.

Sujet radio: Antoine Droux

Adaptation web: aq

Publié le 12 septembre 2019 à 16:31