Modifié

Art Basel choisi pour remplacer la FIAC au Grand Palais de Paris

Le groupe bâlois MCH, propriétaire d'Art Basel, a été retenu mercredi pour succéder à la Foire internationale d'art contemporain (FIAC) à Paris, a annoncé le Grand Palais. Il est le leader mondial des foires d'art contemporain. Au sein du milieu de l'art, la décision suscite des remous. [AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT]
Art Basel choisi pour remplacer la FIAC au Grand Palais de Paris / Le Journal horaire / 24 sec. / le 26 janvier 2022
Le groupe bâlois MCH, propriétaire d'Art Basel, a été retenu mercredi pour succéder à la Foire internationale d'art contemporain (FIAC) à Paris, a annoncé le Grand Palais. La décision suscite des remous.

"A l'issue d'une procédure de sélection, et après l'accord de son Conseil d'administration, la Réunion des musées nationaux - Grand Palais (RMN-GP) a retenu le groupe MCH pour l'organisation d'une foire d'art contemporain", a indiqué le Grand Palais dans un communiqué.

La RMN-GP a aussi retenu RX France, filiale de l'anglo-néerlandais RX, pour l'organisation d'une foire d'art photographique, d'envergure internationale, qui reste entre les mains de Paris Photo, a-t-elle précisé.

"Rayonnement mondial"

Les deux événements se dérouleront respectivement en octobre et en novembre, en 2022 et 2023 au Grand Palais éphémère, construit provisoirement sur le Champ-de-Mars pendant la restauration du Grand Palais sur les Champs-Elysées.

Pour la RMN-Grand Palais, l'enjeu est de pouvoir s'appuyer sur "une dynamique d'investissement indispensable face à l'évolution du marché des foires d'art, de plus en plus exigeant, et sur une forte capacité d'innovation".

Le Grand Palais éphémère, situé sur le Champs-de-Mars à Paris. [HEMIS VIA AFP - GARDEL BERTRAND]

L'objectif est de renforcer son "rayonnement mondial" tout en préservant la "spécificité" de Paris et de la France en matière d'art contemporain, a-t-elle expliqué à l'AFP. Elle souhaite aussi "créer des passerelles" entre l'art contemporain et les autres industries culturelles comme le numérique, la mode, l'édition ou encore les jeux vidéo.

Engagement sur sept ans

La foire Art Basel, qui reste indétrônable sur le marché de l'art mondial, se déroule chaque année à Bâle, aux Etats-Unis et à Hong Kong. Elle avait manifesté spontanément son intérêt pour la Ville Lumière en novembre sans que son identité ne soit révélée.

MCH et RX, seuls candidats, avaient postulé sur les deux créneaux dévolus traditionnellement à la FIAC et Paris Photo, qui existent respectivement depuis 47 et 24 ans et programmées chaque année dans la capitale française en octobre et novembre.

Ils devront s'engager sur une durée de sept ans pour un coût global estimé à 10,6 millions d'euros (12 millions de francs) pour la foire d'art contemporain et de 7,5 millions d'euros (7,8 millions de francs) pour la manifestation photographique, hors frais techniques, selon l'appel d'offres.

Décision contestée

L'arrivée du mastodonte suisse a suscité des remous dans le milieu de l'art. Les plus petites galeries et artistes redoutent de se voir évincer de l'événement annuel d'art contemporain parisien, notamment en raison de tarifs prohibitifs.

>> En lire plus : L'arrivée probable d'Art Basel au Grand Palais à Paris crée des remous

ats/vajo

Publié Modifié