Modifié

Le véganisme décortiqué à l'Alimentarium de Vevey

La nouvelle exposition de l'Alimentarium de Vevey, #vegan. [Laurent Gillieron - Keystone]
L'invitée du 12h30 - Laetitia Aeberli, conservatrice au musée de l'Alimentarium à Vevey / Le 12h30 / 7 min. / le 4 mai 2021
Avec sa nouvelle exposition "#vegan", l'Alimentarium de Vevey (VD) se penche sur un régime alimentaire devenu phénomène de société. Pour déconstruire les préjugés et dépasser les clivages, de nombreux événements seront organisés jusqu'en mars 2022.

Le véganisme, vous êtes pour ou contre? Si vous entrez à l'Alimentarium de Vevey, vous serez priés de prendre position et d'appuyer sur un buzzer. Car c'est ainsi que débute la nouvelle exposition "#vegan", qui explore différentes facettes de ce mouvement devenu phénomène de société, entre nutrition, gastronomie, éthique, écologie et militantisme.

Et si le véganisme fait beaucoup parler de lui, il n'en est pas moins un sujet complexe, délicat et très émotionnel. Les adeptes du véganisme font souvent mention d'un véritable parcours du combattant jalonné de critiques et de difficultés. "Avec cette exposition, nous voulions montrer que derrière les motivations de ces gens, il y avait une prise de conscience et la volonté de contribuer à un monde meilleur. Nous souhaitions déconstruire le stéréotype de ce végane militant qui va casser des boucheries et montrer une autre réflexion, sans faire de prosélytisme", explique à la RTS Laetitia Aeberli, responsable de la médiation culturelle à l'Alimentarium et conservatrice des sciences sociales.

Pour ou contre le véganisme? A l'entrée de l'Alimentarium, les visiteurs doivent choisir. Avant de ressortir de l'exposition "#vegan" avec un avis plus nuancé sur la question. [Laurent Gillieron - Keystone]Pour ou contre le véganisme? A l'entrée de l'Alimentarium, les visiteurs doivent choisir. Avant de ressortir de l'exposition "#vegan" avec un avis plus nuancé sur la question. [Laurent Gillieron - Keystone]

Appel à témoignages

Pour mieux cerner les motivations qui poussent à adopter un tel régime, l'institution veveysanne a lancé en décembre dernier un appel sur internet pour récolter des témoignages. Les 120 contributions reçues de la part de véganes, futur-es véganes ou ancien-nes véganes ont été retranscrites sous forme de citations et placées sur les murs du musée. Leurs motivations sont très diverses: de l'éthique à la santé, sans oublier les arguments écologiques. Un constat s'impose pourtant: la plupart des véganes sont jeunes, certains n'ont que 13 ans.

Ce renversement générationnel est confirmé par les statistiques, puisque ce sont surtout les jeunes qui embrassent ce type de régime. "Le prototype d'un végane serait une femme, jeune, bien instruite et de gauche", détaille Laetitia Aeberli.

Une remise en question pour les familles

Au sein des familles, le choix du véganisme n'est pas toujours facile à avaler. Les tensions peuvent être nombreuses, car ce choix radical impose à la fois une remise en question et une forme de confrontation. "Les plus grands ennemis des véganes sont la famille nucléaire et les proches", reprend Laetitia Aeberli. "Car on dit 'je décide d'être végane, donc je décide de manger différemment de toi, je n'aurai peut-être pas partagé les mêmes souvenirs, je ne veux pas partager l'éducation que tu m'as donnée'. Pour la famille, c'est difficile à accepter". C'est aussi l'occasion pour certains parents de revoir complètement leur alimentation. Il n'est pas rare de voir des pères et/ou des mères adopter le même régime que leurs enfants.

Dans le secteur consacré à la santé et à la nutrition, l'Alimentarium montre les effets d'un régime sans viande. Cela se fait notamment via un jeu: le visiteur doit composer ses repas de la journée d'omnivore, de végétarien ou de végane, puis contrôler s'il a atteint chaque nutriment essentiel.

Une autre section s'intéresse à l'aspect écologique. Elle explique que si le véganisme a des effets positifs sur l'environnement, tout n'est pas "aussi idyllique". Et de citer notamment l'exportation de denrées non locales, souvent utilisées pour des régimes sans viande comme les graines de chia, les noix de cajou ou encore les amandes.

Viande sans viande

L'aspect gastronomique est aussi abordé. "Pour quelles raisons les personnes véganes optent-elles pour des aliments qui rappellent la viande?", se demande le musée. Il répond notamment à cette question avec une figure du véganisme, Rolf Hiltl, fondateur d'une boucherie végane à Zurich et héritier de "Hiltl", le plus ancien restaurant végétarien au monde (1898).

Un autre chapitre est consacré au militantisme. L'Alimentarium s'intéresse ainsi aux diverses actions et opérations coup-de-poing menées au nom de la cause animale, mais aussi à la production culturelle (chansons et livres) et à la mode avec les vêtements et chaussures en cuir végane.

Pour déconstruire les préjugés et dépasser les clivages,  différents événements seront également organisés en marge de l'exposition: conférences, tables rondes, capsules vidéo, ateliers, jeux et autres dégustations.

Propos recueillis par Nadine Haltiner

Adaptation web: Melissa Härtel avec agences

Exposition "#vegan", Alimentarium de Vevey, jusqu'en mars 2022

Publié Modifié