Modifié

La "Divine Comédie" en peinture, un périple grandiose signé Philippe Fretz

Vue de l'exposition "Divine Chromatie". [philippefretz.ch]
Expo: Dites 33! / Vertigo / 5 min. / le 29 novembre 2019
Pendant 5 ans, lʹartiste genevois Philippe Fretz sʹest attelé à peindre 33 peintures qui relatent des 33 chants de la Divine Comédie de Dante. Mis ensemble, ces tableaux forment un voyage pictural majestueux.

11 mètres de long, 3 mètres 60 de haut: c’est l’oeuvre monumentale que le peintre Philippe Fretz présente jusqu'au 7 décembre à la Halle nord à Genève. L’aventure a commencé il y a 5 ans. L’artiste se lance un défi de haut vol, peindre à sa façon les 33 chants qui composent la Divine Comédie de Dante, un chef d’oeuvre de littérature médiévale qui raconte le périple du poète Virgile qui va passer de l’Enfer au Paradis en passant par le purgatoire.

Une des oeuvres de Philippe Fretz à découvrir dans le cadre de l'exposition "Divine Chromatie". [halle-nord.ch]

A sa façon, l’artiste nous emmène dans sa "divine chromatie". Car oui, il est question de lumière et de couleurs dans cette traversée. L’artiste fait bien sûr des références au Moyen Âge avec des diables velus qui avalent les pêcheurs infernaux. Mais il contextualise cette divine vision dans son époque. On reconnaît en effet des bâtiments genevois, ses fleuves, l’Arve et le Rhône.

Virgile est un golfeur en pantalons bouffants qui, d’un coup de swing, lance le destin de son voyage. On découvre aussi de jeunes personnages, ses enfants, ainsi que Béatrice, la muse éternelle de Dante, centrale dans la divine comédie et incarnée ici par la femme de l'artiste, Stéphanie.

Florence Grivel/mh

Philippe Fretz, "Divine Chromatie", Halle Nord, Genève jusqu'au 7 décembre.

"Divine Chromatie" est également un projet de livre d’art édité chez art&fiction où se déploient une centaine de reproductions basées sur ce travail de peinture.

Publié Modifié