Publié

Le phénomène AC/DC plus vivant que jamais à Zurich

Le chanteur britannique Brian Johson, à gauche, et le guitariste australien Angus Young au Letzigrund à Zurich vendredi. [Ennio Leanza - Keystone]
Le chanteur britannique Brian Johson, à gauche, et le guitariste australien Angus Young au Letzigrund à Zurich vendredi. [Ennio Leanza - Keystone]
Le mythique groupe de hard rock AC/DC a enflammé un Letzigrund chauffé à blanc vendredi soir, devant quelque 50'000 fans conquis d'avance. Les billets de ce concert avaient été vendus en... six minutes!

Son monstrueux, jeux de lumière aveuglants, AC/DC a régalé ses fans durant deux heures pour un total de vingt morceaux, les mêmes que depuis le début de la tournée.

Les principaux classiques du groupe actif depuis le milieu des années 1970 ont été joués, ainsi que trois extraits de "Rock or Bust", son dernier album, paru fin 2014: le titre éponyme en ouverture, "Play Ball" et "Baptism by Fire", peut-être le titre le moins convaincant du lot.

Marques de fabrique

Le "show", réglé dans les moindres détails, comprenait les marques de fabrique habituelles des Boys. A savoir la cloche géante au début d'Hell's Bells", l'énorme poupée gonflable aux formes généreuses sur "Whole Lotta Rosie" et, en point final, les canons pour l'ultime chanson,  "For Those About To Rock".

Ceux qui n'ont pas eu la chance d'assister à cet événement seront peut-être là au même endroit dimanche. Un deuxième show se déroulera en effet dans le stade zurichois. Tous les billets ont trouvé preneur, en moins d'une heure.

ats/jgal

Publié