Modifié le 23 mars 2015

Le peintre lucernois Hans Erni est décédé à l'âge de 106 ans

Derniere interview de Hans Erni_olivier
Hans Erni avait accordé un dernier entretien quelques jours avant son décès à la journaliste Alexia Erb Info / 1 min. / le 22 mars 2015
Hans Erni est décédé à Lucerne, a fait savoir sa famille dimanche. Connu pour ses oeuvres figuratives et ses colombes pour la paix, le peintre et plasticien helvétique était âgé de 106 ans.

Le Lucernois, qui venait de fêter son anniversaire en février, s'est endormi paisiblement dans la clinique Hirslanden St-Anna à Lucerne. Encore en bonne forme, il dessinait tous les jours dans son atelier.

L'année passée, le peintre avait encore réalisé et offert une "Colombe de la jeunesse" qui est érigée à quelques mètres de la vigne à Farinet, à Saillon (VS).

Une archive de la RTS montrant le peintre dessiner des chevaux:

Hans Erni dessine des chevaux
Info - Publié le 22 mars 2015

Une oeuvre importante et variée

Hans Erni est né le 21 février 1909 à Lucerne. Il disposait de son propre musée, sur le site du Musée des transports, à Lucerne. Il a réalisé des peintures murales, des tapisseries, des reliefs, des mosaïques, des sculptures, des céramiques, des médailles, de nombreux timbres, des centaines d'affiches et des illustrations pour des livres.

L'artiste est surtout connu pour ses oeuvres figuratives, telles que des chevaux, des nus et des colombes pour la paix. Il a travaillé notamment pour la Confédération, la Croix-Rouge ou l'industrie chimique bâloise.

>> Revoir le sujet effectué à l'occasion de ses 105 ans:

Hans Erni fête ses 105 ans
Outre-Zapping - Publié le 26 avril 2014

ats/boi

Publié le 22 mars 2015 - Modifié le 23 mars 2015

L'hommage d'Alain Berset

Hans Erni était "une personnalité intelligente et attachante, qui vivait par et pour son art", a réagi le ministre de la culture Alain Berset, estimant que "la Suisse a perdu une figure artistique majeure, qui a traversé le 20e siècle et côtoyé les plus grands artistes."

"J'ai eu l'occasion de rencontrer Hans Erni et son épouse Doris chez eux à Lucerne, en 2013. Ce fut une rencontre émouvante", se rappelle le conseiller fédéral. "Nous avions notamment échangé autour de la force du mouvement, dans son art, puis dans la politique et dans la vie en général. C'est parce que tout se transforme, c'est parce que tout change qu'il n'y a de stabilité que dans le mouvement."




Le maire de Lucerne Stefan Roth s'est dit pour sa part "incroyablement touché". Lors de leurs rencontres, il avait été impressionné par "l'immense force créative" de son concitoyen.