Modifié

Bilan "réjouissant" pour le festival Aux confins de la Cité

Le festival "Aux Confins de la Cité" a connu un véritable succès auprès des spectateurs. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
"Guichet fermé" pour le festival "Aux confins de la Cité" / Le Journal horaire / 22 sec. / le 12 juillet 2020
La manifestation culturelle lausannoise qui a remplacé le Festival de la Cité en raison du coronavirus, Aux confins de la Cité, a rencontré un "succès réjouissant". Elle s'est pratiquement déroulée à "guichets fermés" avec près de 6000 spectateurs.

"Après six jours de festivités culturelles empreintes de prestations artistiques fortes et une profonde émotion lisible sur les visages, Aux confins de la Cité se clôt sur le constat réjouissant qu'avec de l'énergie et une grande force d'adaptation, il est possible de proposer des événements dans le contexte actuel", ont écrit dimanche les organisateurs à l'heure du bilan.

La 49e édition du Festival de la Cité à Lausanne a été annulée en raison de la pandémie du coronavirus. Son équipe avait finalement concocté Aux confins de la Cité, une série de rendez-vous mieux à même de répondre aux normes sanitaires en vigueur pour que l'été ne soit pas totalement blanc.

Inscription sur tirage au sort

Les lieux de représentation ont été gardés secrets et dévoilés uniquement aux participants inscrits puis tirés au sort, étant donné que la capacité de chaque spectacle était limitée à maximum 300 personnes, pour un maximum de 1000 personnes par jour. Les organisateurs ont compté plus de 5500 spectateurs sur les six jours.

"Nous avons reçu quelque 2300 inscriptions individuelles avec pour chacune la possibilité d'inviter quatre personnes. Nous avons donc assez vite bloqué les inscriptions et procédé au tirage au sort", a expliqué à Keystone-ATS la directrice du Festival Myriam Kridi. Tous les spectacles étaient gratuits.

Danse, théâtre, musique, spectacles pour enfants et ateliers: une trentaine d'artistes se sont produits depuis mardi dernier. Ils ont proposé de la danse, du théâtre, des concerts de musique, des conférences marchés, des ateliers et des spectacles pour enfants sur plusieurs sites de la capitale vaudoise. La programmation a mis en lumière la création lausannoise, romande et nationale.

>> A lire également: Aux confins de la Cité, la pop déconfinée rêvée de Raphelson

ats/ther

Publié Modifié