Modifié le 28 juin 2010 à 13:48

John Howe, Tolkien et Frodon à Saint-Ursanne

St-Ursanne vivra au rythme du fantastique durant tout l'été
St-Ursanne vivra au rythme du fantastique durant tout l'été [DR]
Saint-Ursanne ouvre grand ses bras cet été à John Howe, l'illustrateur de Tolkien et conseiller de la trilogie cinématographique «Le seigneur des anneaux». L'artiste canadien transforme la commune jurassienne en univers fantastique.

Une trentaine d'oriflammes sont accrochées dans les rues, une
quinzaine de sculptures et de gargouilles émergent des façades, un
dragon s'empare du pont Saint-Jean Népomucène et des fougères
géantes envahissent la petite cité médiévale sans toutefois la
dénaturer.

Dans ce décor fantastique, présenté vendredi par les
organisateurs et John Howe, plusieurs événements se dérouleront dès
ce week-end et tout au long de l'été: théâtre, musique, café
philosophique ainsi que les dixièmes et fameuses Médiévales de
St-Ursanne.

Un parcours à travers la ville

Ces dernières profiteront de la synergie fantastique et
trouveront sans doute un nouvel élan et un nouveau profil pour leur
avenir. La curiosité du visiteur sera excitée par le parcours à
travers la ville. Il ira chercher jusque dans les plus petites rues
les oeuvres créés par John Howe et découvrira dans la foulée les
éléments fantastiques que Saint-Ursanne recèle déjà.





L'événement a suscité l'intérêt des artistes et des entreprises de
la région. Ils sont en effet plusieurs à avoir saisi cette
opportunité pour réaliser une partie des événements. Une troupe de
reconstitution du monde de Tolkien créera une performance et une
compagnie de jeux de rôles se déploiera dans Saint-Ursanne sur le
thème du fantastique.

Oeuvre picturale

Une boutique propose des bijoux signés, des livres et des
reproductions rares de l'oeuvre de l'artiste, une cuvée spéciale,
et divers objets griffés en relation avec l'événement. Le Caveau
abrite une exposition de dessins de John Howe.





Parmi plus de 30 planches d'aquarelle et d'encre, 10 font partie
de son exposition qui a fait le tour du monde et dont le thème est
l'univers de Tolkien. Les autres, pour la plupart des oeuvres
originales, sont exposées pour la première fois.





ats/sun

Publié le 22 juin 2007 à 18:22 - Modifié le 28 juin 2010 à 13:48

Multiples événements

Pour des raisons inhérentes au climat, le célèbre cloître n'abrite pas d'oeuvres originales, mais une exposition didactique, photographie des étapes successives du travail de l'artiste, du croquis à l'image achevée, avec des commentaires explicatifs.

Le musée devient une salle de projection, où l'on découvre John Howe au Haut Königsbourg, dans une démarche de reconstitution historique et fantastique du lieu.

On peut également découvrir un documentaire canadien sur l'artiste et un autre, réalisé par une équipe de Suède et de Suisse, auquel Patrick Gyger, conservateur du Musée fantastique d'Yverdon-les-Bains, a collaboré.

Le cloître accueillera également des concerts dont le premier se déroule dimanche dès 19h00 avec le luthiste Vincent Flückiger, suivi du trio vocal féminin, Norn.

Saint-Ursanne la médiévale complète son voyage dans le temps en se tournant vers le futur. Dès juillet, elle sera la première commune jurassienne à disposer d'un accès Wi-Fi généralisé dans toute la ville.

Une oeuvre savamment imaginée

L'illustrateur établit à Neuchâtel ne puise pas son oeuvre que dans son imaginaire.

Il réalise un savant amalgame de paysages, de bâtiments, de statues et de personnages souvent reconnaissables, pour ne pas dire familiers.

Les mythologies scandinaves, celtiques, greco-latines ou plus lointaines encore y sont omniprésentes.