Modifié le 22 août 2019 à 14:19

Sion célèbre la fin du chantier des Arsenaux, son nouveau pôle culturel

Après l'armée, la culture s'installe dans les anciens Arsenaux de Sion.
Après l'armée, la culture s'installe dans les anciens Arsenaux de Sion. 12h45 / 2 min. / le 22 août 2019
Deux conseillers d'Etat et un parterre d'invités ont inauguré jeudi à Sion le dernier maillon d'un pôle culturel imaginé il y a 30 ans: les Arsenaux, qui abritent désormais la médiathèque cantonale, le service de la culture et les archives valaisannes.

C'est un long chantier entamé en 2012 qui se termine sur le site des Arsenaux, puisque des bâtiments de la fin du 19e siècle ont été réhabilités et un imposant dépôt souterrain a été aménagé sur ce site qui a abrité la plus ancienne implantation humaine à Une vue extérieure du bâtiment des Arsenaux à Sion. Une vue extérieure du bâtiment des Arsenaux à Sion. [Jean-Philippe Dubuis - Médiathèque Valais] Sion, il y a environ 7000 ans. Le bâtiment, qui accueille la médiathèque depuis 2016, voit ainsi son sous-sol accueillir les archives de l'Etat du Valais.

Sous le bâtiment principal, ce sont 32 kilomètres linéaires ou 2500 m2 d'armoires mobiles et de meubles à plans qui sont désormais installés sur trois niveaux. Mises bout à bout, ces archives relieraient Sion à Martigny.

"Ce que l'on inaugure aujourd'hui, c'est un pôle complet", se félicite Jacques Cordonnier, chef du service valaisan de la culture, jeudi dans le 12h45.

Un coffre-fort très résistant

Une vue intérieure des Arsenaux. Une vue intérieure des Arsenaux. [Michel Bonvin SC-DK - Médathèque Valais] Ces archives réunissant 1000 ans d'histoire valaisanne bénéficient de conditions optimales de conservation, capables de résister au réchauffement climatique: des tests ont été effectués et les conditions seront maintenues même si la température augmente de deux degrés à Sion d'ici 2050.

"On a travaillé sur la qualité de l'enveloppe, pour réguler la température et puis l'humidité et en fait ce dépôt pourrait théoriquement vivre en parfaite autarcie", explique l'archiviste cantonal Alain Dubois.

La dernière étape du chantier a permis de regrouper sept dépôts d'archives vétustes (cadastres, tribunaux, impôts), qui ne seront pas accessibles au public.

Festivités durant cinq week-ends

La sculpture Lemme de Pierre Vadi. La sculpture Lemme de Pierre Vadi. [Jean-Pierre Dubuis - Médiathèque Valais] Depuis son ouverture partielle, le site est déjà devenu un véritable centre culturel, qui capte l'attention des services culturels des autres cantons. Il a aussi attiré l'an dernier un total de 326'000 visiteurs, qui ont pu bénéficier des services de la médiathèque, lire des journaux, emprunter des livres ou d'autres supports, et même des oeuvres d'art à l'artothèque. Certains viennent également simplement pour boire un café ou découvrir une exposition.

Le vernissage des oeuvres du photographe Grégoire Favre, qui a artistiquement chroniqué les travaux du chantier, a lieu vendredi, alors que la nouvelle et imposante sculpture cubique de l'artiste Pierre Vadi, baptisée Lemme, peut être contemplée devant le bâtiment.

Et pour marquer l'achèvement de ce pôle culturel, les Arsenaux sont en fête: dès vendredi et jusqu'à fin septembre, cinq week-ends de réjouissances sont organisés, avec des portes ouvertes, des animations musicales, des performances ou encore le 4e Festival du livre suisse du 20 au 22 septembre.

>> Le reportage du 12h30:

Inauguration du centre culturel des Arsenaux, au cœur de Sion.
Sylvie Lambelet - RTS
Le 12h30 - Publié le 22 août 2019

Sujets TV et radio: Rafaël Poncioni et Sylvie Lambelet

Adaptation web: Frédéric Boillat

Publié le 22 août 2019 à 13:56 - Modifié le 22 août 2019 à 14:19