Questions - Réponses

Santé

Que se passe-t-il exactement lorsqu'on "vibre" (frisson) au son d'une musique; à une idée, à un film? Où se ressent-il alors?

Question de SaMsAm, inconnu

Johanna Wiebke Trost

Réponse de Johanna Wiebke Trost

Docteur

CISA - Centre interfacultaire en sciences affectives

Université de Genève

Les frissons ou la 'chair de poule' que nous ressentons face à une œuvre d'art sont des expériences émotionnelles très fortes, notamment de plaisir. Ces réactions émotionnelles représentent des réponses spécifiques du système nerveux central et autonome à un stimulus. Par exemple, on peut être bouleversé, ému ou ébloui par la beauté d'une musique ou d’une image. Les critères d'esthétique et les préférences individuelles contribuent principalement à produire cette réaction émotionnelle forte qui fait réagir tout le corps. Une fois la réaction lancée, elle n'est plus sous contrôle volontaire et les frissons se propagent dans tout le corps.

Même si l'intensité de la réaction peut varier, le frisson a des caractéristiques physiologiques spécifiques: outre l'effet visible des poils qui se dressent lorsque l'on a des frissons, on peut également mesurer l'accélération du rythme cardiaque et de la respiration, l'augmentation de la conductance de la peau (les glandes sudoripares produisent plus de sueur) et la diminution de la température cutanée. Parallèlement, au niveau cérébral le frisson est caractérisé par une libération du neurotransmetteur dopamine dans les structures du cerveau appelée striatum. Grâce à l'imagerie cérébrale on peut différencier deux processus distincts de libération de la dopamine dans le striatum; juste avant le frisson, moment où l'on sent que le pic de la réaction va arriver, et au moment où le frisson arrive réellement.

Toutes les personnes ne ressentent pas de frissons devant une œuvre d'art ou en pensant à une situation précise. On ne sait pas encore expliquer pourquoi certaines personnes vivent ces expériences émotionnelles et d'autres pas. Le processus qui déclenche les frissons n'est également pas encore bien connu.

En ce qui concerne la musique il est démontré qu'il y a une très grande variabilité entre les personnes. Certains éléments peuvent toutefois être considérés comme des déclencheurs de frissons, dont, par exemple, la musique lente, l'entrée d'un instrument solo ou de l'orchestre, ou encore un crescendo, qui est une augmentation progressive du volume sonore. Les déclencheurs des frissons sont ainsi souvent des phénomènes temporels, liés aux situations d'attentes, de tensions, de résolutions ou de surprises.

14 août 2014

Posez une question à un spécialiste

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: