Modifié le 04 février 2019 à 12:20

La marmotte n'a pas froid aux yeux...

Cérémonie du Groundhog Day à Punxsutawnee (Pennsylvanie) en 2005
Cérémonie du Groundhog Day à Punxsutawnee (Pennsylvanie) en 2005 [Aaron Silvers - wikipedia]
Alors que les Etats-Unis subissent depuis le début de l'année des vagues de froid d’une ampleur exceptionnelle, Phil la marmotte a fait sensation samedi passé en annonçant le proche retour du printemps, à l’occasion du fameux « Groundhog Day ». Les statistiques montrent que le petit animal se trompe assez souvent mais pour une fois, l’affirmation n’est pas dénuée de fondements. Explications.

Rendu célèbre par le film «Un jour sans fin», le Jour de la Marmotte de Punxsutawnee, en Pennsylvanie, est célébré chaque année le 2 février, jour de la Chandeleur. La tradition veut qu’on observe à ce moment le comportement de la marmotte. Si cette dernière ne voit pas son ombre parce que le temps est nuageux, l’hiver touche à sa fin. En revanche, si elle voit son ombre parce que le ciel est dégagé, l’hiver se poursuivra pendant six semaines supplémentaires.

L’événement a encore été suivi par de nombreux médias américains samedi passé. Fidèles à la tradition, les membres du Cercle de la Marmotte ont procédé à la cérémonie au lever du jour. A la grande joie des nombreux badauds venus assister à l’évènement, Phil la Marmotte n’a pas vu son ombre. Signe que le printemps ne devrait pas tarder.

Températures  à 2m  le samedi 9 février à 12h UTC
Températures à 2m le samedi 9 février à 12h UTC [ecmwf]

L’annonce a pourtant de quoi surprendre : depuis le début de l’année, des vagues de froid d’une ampleur exceptionnelle sévissent sur les États-Unis, les températures approchant par endroits les – 50 °C. Apparemment cela n’est pas terminé, les dernières sorties de modèles montrent une nouvelle baisse des températures pour la fin de semaine : au-delà des -30°C attendus dans le Minnesota, il pourra faire jusqu’à -10°C en Pennsylvanie, où Phil la Marmotte réside…

Anomalies de températures prévues aux États-Unis et au Canada pour les mois de février, mars avril et mai 2019
Anomalies de températures prévues aux États-Unis et au Canada pour les mois de février, mars avril et mai 2019 [NWS-NCEP]

En y regardant de plus près, les prévisions mensuelles misent également sur la persistance du froid pendant le mois de février, mais sur le Nord-est des États-Unis uniquement. Parallèlement de premières anomalies chaudes sur l’Alaska devraient se manifester et pas des moindres, comme le montre la carte ci-dessus. Pendant les mois de mars, d’avril et de mai, ces anomalies chaudes seront moins marquées mais elles gagneront cette fois l’ensemble du Canada et le Nord des Etats-Unis. Tout cela demande à être confirmer – la fiabilité de la prévision saisonnière est très relative – mais Phil la Marmotte pourrait finalement avoir raison…

L’ombre de la marmotte : croyance sur fond de vérité

Malgré son apparence désuète, cette vieille croyance repose sur un fond de vérité: les périodes hivernales froides sont en effet souvent associées à la présence d’un anticyclone, synonyme de ciel dégagé. Situation dont le caractère est parfois assez persistant. De leur coté, les périodes de redoux vont généralement de pair avec les courants d’ouest, synonymes de rentrées océaniques humides, et donc de temps nuageux. Ce qui explique le succès de la formule.

Marmotte américaine
Marmotte américaine [April King - Wikipedia]

Mais le résultat n’est pas toujours à la hauteur des espérances : les hautes pressions s’accompagnent souvent de brouillards et autres nuages bas dans nos régions, ce qui peut fausser l’appréciation des choses. Quant aux vagues d’air froid, elles peuvent se manifester jusqu’au mois de mai, d’où de fréquentes erreurs dans les pronostics. On ne s’étonnera donc pas qu’une étude, menée il y a quelques années par les services météo canadiens, ait démontré que les prévisions de Phil la marmotte n’étaient juste qu’à 37%...

Philippe Jeanneret

Publié le 04 février 2019 à 12:15 - Modifié le 04 février 2019 à 12:20