Modifié le 05 février 2019 à 17:17

Blaise Hofmann: "Je n'invente rien lorsque j'écris"

Blaise Hofmann, écrivain et librettiste de la prochaine Fête des vigneron.
L'invité du 5h-6h30 - Première partie - Blaise Hofmann, écrivain et librettiste de la Fête des vignerons La Matinale 5h - 6h30 / 9 min. / le 05 février 2019
Librettiste avec Stéphane Blok de la prochaine Fête des vignerons, l'écrivain Blaise Hofmann a multiplié les rencontres avec les travailleurs de la vigne en privilégiant les femmes, les étrangers et la biodynamie.

La Fête des vignerons s'inscrit dans le temps long. Ainsi, l'écrivain vaudois Blaise Hofmann travaille depuis quatre ans et demi sur le livret et les textes, parlés et chantés, de la prochaine édition de la Fête des vignerons qui se tiendra à Vevey du 18 juillet au 11 août.

Pour cette édition et pour la première fois de l'histoire de la fête, deux librettistes ont été engagés: Stéphane Blok, poète et musicien et Blaise Hofmann. Le travail des deux compères s'est effectué de manière très complémentaire. "Nous n'avons pas travaillé à quatre mains mais nous nous sommes répartis les tableaux", détaille Blaise Hofmann au micro de la RTS. "Nous avons rêvé ensemble de cette fête et nous nous sommes relus. Aujourd'hui, nous sommes arrivés à une forme cohérente."

Multiplier les rencontres

Grâce à sa double casquette de journaliste et d'historien, Blaise Hofmann a construit ses textes en multipliant les rencontres, notamment avec des vigneronnes et des artisans privilégiant la biodynamie. "Je n'invente rien lorsque j'écris", affirme l'écrivain, qui a dû composer avec les incontournables de cette fête populaire. "C'est finalement assez souple, il n'y a pas de loi qui régit l'organisation de ce livret. Seuls deux textes sont imposés, dont l'un est le "Ranz des vaches" en patois gruérien."

La Fête des vignerons célèbre depuis ses origines le cycle des saisons, l'attachement à la terre et le travailleur de la vigne, ainsi que la nature sous toutes ses formes. "L'hommage à la terre est toujours rassembleur", conclut Blaise Hofmann dont tous les textes écrits pour la Fête des vignerons paraîtront ce printemps déjà sous la forme d'un recueil de poèmes.

Propos recueillis par Lorence Milasevic

Adaptation web: Melissa Härtel

Publié le 05 février 2019 à 16:29 - Modifié le 05 février 2019 à 17:17