Modifié

Lʹélégance pop du chanteur belge Pierre de Maere au Montreux Jazz

Le chanteur belge Pierre de Maere.  [Gabrielle Riouah - DR]
Lʹélégance pop du chanteur belge Pierre de Maere / Vertigo / 9 min. / le 28 juin 2022
Jeune chanteur belge de 21 ans, Pierre de Maere s’est distingué en début d’année avec "Un jour, je", premier mini-album de six titres dans une veine pop élégante. Ce Bruxellois autodidacte à la voix acrobatique est à découvrir ce samedi soir en concert au Montreux Jazz Festival.

Ses chansons s’appellent entre autres "Un jour je marierai un ange", "Regrets" et "J’aime, j’aime". Autant de titres qui ne trompent pas vraiment sur les thèmes de prédilection de Pierre de Maere, à savoir l’amour et ses désillusions qu’il chante d’une voix aussi sensuelle qu’acrobatique, alternant voix grave et de tête. Il vient par ailleurs de publier un nouveau morceau, "Roméo", où il poursuit ses chroniques sentimentales pour appuyer sa tournée estivale qui passe par le Montreux Jazz Festival ce samedi.

"L'amour, mais aussi les faux-semblants et l'ambiguïté sont des thèmes qui me sont chers, tout comme particulièrement la désillusion sur cet EP 'Un jour, je'. Mais maintenant ça va mieux..., sourit le chanteur belge. A l'époque de son écriture, j'étais dans une quête d'un idéal impossible. Surtout sur le titre 'Un jour je marierai un ange' que j'ai écrit il y a un peu plus d'un an, en regardant une série où un personnage m'avait charmé. Je me suis alors fait la réflexion que je tombais souvent sous le charme de personnages fictifs. Cela correspond donc à une quête d'un idéal totalement inatteignable puisque tous les critères qui fondent mon idéal amoureux n'existent pas en réalité".

Artiste autodidacte

Sur cette chanson tout en crescendo pop et androgynie vocale, Pierre de Maere chante ainsi sa volonté d'un amour moins conceptuel et terre-à-terre: "Docteur/ Un jour je marierai un ange/ On fera l'amour dans les nuages/ En priant pour que rien ne change/ Ici l'amour c'est beaucoup beaucoup trop superficiel/ On fait que te répéter un jour il tombera du ciel/ Et c'est toujours les mêmes discours/ De belles paroles, bientôt vous serez à court/ Aussitôt que le jour se lève/ Je m'en vais faire un tour et je rêve/ Que plus rien ne bouge sauf nos lèvres/ Et je m'élève...".

>> A voir: le clip de "Un jour je marierai un ange":

Sur la terre ferme, Pierre de Maere est un artiste autodidacte qui a commencé à composer à l'âge de dix ans par l'intermédiaire de l'application GarageBand sur son smartphone, puis à s'accompagner au chant en anglais, puis en français.

Ce Bruxellois épris de photographie et de mode - des esthétiques qui transpercent dans ses clips stylés - revendique des modèles comme Stromae, Lady Gaga et David Bowie pour leurs facultés de métamorphoses. Comme eux, il chérit les télescopages visuels et sonores. Sur la pochette de son mini-album, il revendique par ailleurs sans complexe - mais avec un sens certain du second degré - "Make me Famous", via un mug posé à ses côtés dans le décor évoquant celui d'un talk-show américain de fin de soirée.

Lyrisme romantique et sensibilité mélancolique

Mais en attendant d’être une star, il a composé au piano et à l’ordinateur des premières chansons oscillant entre lyrisme romantique et sensibilité mélancolique, qui frisent parfois le kitsch des eighties sans toutefois y sombrer. Le Belge cherche surtout à imposer une image étincelante et colorée:  

"J'ai envie de véhiculer une image qui soit flamboyante, qui vende du rêve après ces dernières années qui n'ont pas été très drôles pour les artistes comme le public. J'ai donc envie de couleurs, d'arriver avec quelque chose qui brille, qui en jette visuellement quitte à en faire trop, quitte à ce que soit kitsch même quelque fois. Mais le kitsch, c'est beau aussi parfois. C'est aussi quand on se prend le moins au sérieux qu'on est le plus pointu finalement je crois", détaille Pierre de Maere rencontré dans un hôtel lausannois.

Sur "Menteur", titre "non autobiographique", tient-il à préciser, le chanteur signe "une ode et d'hommage au réconfort inconditionnel qu'offrent les mères". Il y interprète "un fils qui rate à peu près tout ce qu'il fait, enchaîne les bêtises, se ment à lui-même et aux autres et qui, quoi qu'il arrive, va retrouver les bras de sa mère, sa tendresse".

>> A voir: le clip de "Menteur"

Bien entouré sur le label français Cinq7

Son prometteur répertoire naissant est, comme il aime à le dire, une invitation à la décomplexion, à ressentir sans limites, à remiser au placard les tabous. Si son inclination à l'exaltation en agace déjà certains, Pierre de Maere a en tout cas tapé dans le oeil du label français Cinq7 pour lequel il a signé pour deux albums déjà. Une maison de disques au sein de laquelle le chanteur belge est en tout cas entouré d'artistes aussi singuliers que Katerine, Dominique A, Bertrand Belin ou Pierre Lapointe, un Québécois sensible auquel il ressemble à bien ses égards stylistiques.

Olivier Horner

Pierre de Maere en concert au Montreux Jazz Festival, Lab, samedi 2 juillet 2022 à 20h.

Publié Modifié