Modifié

Gjon's Tears: "Pour moi, j'ai déjà tout gagné avant de monter sur scène!"

Gjon's Tears à Rotterdam pour l'Eurovision. [EPA/Sander Koning - Keystone]
La Suisse termine à la troisième place à l’Eurovision : interview de Gjon's Tears / Forum / 5 min. / le 23 mai 2021
Troisième samedi du concours de l'Eurovision, le Fribourgeois Gjon's Tears s'est confié dimanche à la RTS, revenant sur les nombreux points positifs de son expérience, et expliquant sa fierté de représenter une Suisse multiculturelle, lui qui se considère comme un "puzzle".

"D'être arrivé jusqu'ici, c'est déjà une réussite. En plus, j'ai eu le vote du jury, et je trouve ça exceptionnel, car c'est une validation de mon travail", déclare d'emblée, dans une interview diffusée dans Forum dimanche, Gjon's Tears, en réaction à la question de savoir s'il était déçu du résultat.

Il précise également avoir reçu le prix de la plus belle composition. "Donc pour moi, j'ai déjà tout gagné avant de monter sur scène!"

>> Lire: Le Suisse Gjon's Tears finit troisième de l'Eurovision, remporté par l'Italie

Un problème de décor

Le Fribourgeois raconte ensuite une anecdote: "La répétition durant laquelle le jury a voté ne s'est pas du tout bien passée. Il y a eu un problème avec le décor qui bougeait pendant la prestation, j'ai cru que j'allais tomber! Mais personne ne l'a remarqué, et ça n'a pas affecté le résultat du jury alors que j'avais l'impression de ne pas être au top."

"Ce qui prime toujours, c'est l'émotion. Et je suis tellement content que les gens aient été touchés par le message que j'essaie de véhiculer, et par la manière dont je défends mon projet artistique sur scène", relève-t-il encore.

Des honneurs "inattendus"

Après avoir reçu les félicitations du président de la Confédération Guy Parmelin et appris qu'une fête aura lieu en son honneur dans sa commune de Broc, Gjon's Tears explique qu'il ne s'y attendait pas. "Je n'avais jamais vraiment senti ce soutien avant, donc je suis heureux d'avoir le droit à mon petit moment de gloire".

"J'ai pu montrer qui j'étais et présenter mon univers artistique dans une émission regardée par plus de 200 millions de téléspectateurs. Mais maintenant, ce qui va faire la différence, c'est moi, mes chansons et mes projets suivants", déclare-t-il, lucide, sur son avenir.

Propos recueillis par Pietro Bugnon

Adaptation web: Victorien Kissling

>> Voir aussi son interview dans le 19h30:

Eurovision: les réactions de Gjon's Tears. [RTS]
Eurovision: les réactions de Gjon's Tears. / 19h30 / 2 min. / le 23 mai 2021
Publié Modifié

"Je suis un puzzle"

Fils d'une mère albanaise et d'un père kosovar, ayant grandi à Broc, Gjon's Tears, de son vrai nom Gjon Muharremaj, est le symbole de cette Suisse multiculturelle. "A l'école, on me demandait de choisir si je voulais être Suisse ou Albanais, et j'en savais rien. En quand j'allais en Albanie, je ne me sentais pas vraiment de là-bas non plus. Au final, je n'étais ni d'ici, ni de là-bas."

"Maintenant, j'ai compris à quel point c'est important de mettre en avant ses origines, et de mettre en avant le fait qu'on est juste un puzzle avec des morceaux d'Albanie, du Kosovo, de Suisse. Mais finalement, c'est le cas pour tout le monde, dès qu'on voyage et qu'on est touché par de la nourriture, une ville..."

L'Eurovision clôt la polémique sur l'Italie

Le chanteur du groupe italien Måneskin ayant remporté l'Eurovision 2021 ne s'est pas drogué contrairement à ce que certains ont prétendu, a assuré l'organisateur du concours musical, assurant que le test effectué lundi était "négatif".

"Aucune consommation de drogue n'a eu lieu dans le Salon Vert et nous considérons que l'affaire est close", a indiqué l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER) dans un communiqué.

Le chanteur italien Damiano David avait accepté de se soumettre à un test de dépistage de drogue après la diffusion d'une vidéo dans laquelle on le voit s'abaisser et toucher une table avec son nez, en pleine compétition samedi à Rotterdam, une posture assimilée par certains à une prise de cocaïne.