Modifié le 24 janvier 2018 à 11:23

Le prix du Roman des Romands remis au Genevois Joseph Incardona

Joseph Incardona.
L'écrivain lausannois Joseph Incardona. [DR]
Le prix du Roman des Romands a été décerné mardi soir à Yverdon-les-Bains (VD) à Joseph Incardona pour "Permis C" (BSN Press). Le jury est constitué de 500 élèves des écoles secondaires de Suisse romande.

Huit livres étaient en lice pour la 9e édition de cette fête de la littérature suisse francophone. Après 18 semaines dédiées à la lecture, à l'analyse et à plus de 50 rencontres avec les auteurs, les étudiants de huit cantons ont choisi l'oeuvre de l'écrivain italo-suisse, ont indiqué mardi les organisateurs.

Dans son roman "Permis C", Joseph Incardona met en scène son personnage préféré et alter ego André Pastrella dans une autobiographie romancée de ses premières années de "rital" en Suisse dans les années 1970.

Joseph Incardona, premier lauréat du Prix du Polar romand pour "Chaleur".

Une fois le train expulsé du tunnel, la voix du contrôleur a grésillé dans les haut-parleurs, prononçant une autre de ces phrases qui en disait bien davantage que son sens littéral, les phrases de la petite légende personnelle et immigrée qui mettaient un terme définitif aux vacances: "Wir treffen in Brig ein".

Joseph Incardona, "Permis C"

Un auteur maintes fois distingué

De mère suisse et de père sicilien, Joseph Incardona est l'auteur d'une douzaine de livres, de scenarii, et il est également réalisateur de cinéma. Ses références sont issues à la fois des cultures mixtes suisse et italienne, ainsi que du roman noir et de la littérature américaine du XXe siècle, précise le site internet de l'association du Roman des Romands.

En 2015, le Genevois avait déjà remporté le Grand prix de littérature policière avec son roman "Derrière les panneaux il y a des hommes". Il a également été le premier lauréat du Prix du polar romand en 2017 pour son roman "Chaleur".

Le prix de la jeune génération

Le prix du Roman des Romands, doté de 15'000 francs, sonde les affinités littéraires de la jeune génération. Il est le pendant suisse du Goncourt des lycéens et permet notamment aux jeunes lecteurs de rencontrer et d'échanger avec les écrivains.

>> A voir: Entretien avec Fabienne Althaux Humerose, organisatrice du Prix le Roman des Romands

GE: entretien avec Fabienne Althaus Humerose, Organisatrice Prix Le Roman des Romands
Couleurs locales - Publié le 23 janvier 2018

ats/aq

Publié le 24 janvier 2018 à 11:19 - Modifié le 24 janvier 2018 à 11:23