Modifié le 16 février 2017

L'écrivain Marcel Proust aurait été identifié sur un film datant de 1904

Lorsque Marcel Proust descendait l'escalier
Lorsque Marcel Proust descendait l'escalier L'actu en vidéo / 14 sec. / le 16 février 2017
Un homme svelte en redingote, petite moustache noire sur un visage ovale surmonté d'un chapeau melon, descend les marches d'une église à Paris dans un film de 1904. Il s'agirait de Marcel Proust.

Jean-Pierre Sirois-Trahan, professeur à l'Université de Laval, à Québec affirme qu'il s'agit bien de l'écrivain. Le chercheur a reconnu l'auteur d'"A la recherche du temps perdu" dans un film 35mm, neuf ans avant la publication du premier tome de la célèbre suite romanesque publiée de 1913 à 1927.

Ce film muet, qui repose dans des archives en région parisienne, présente le mariage d'Armand de Guiche, un ami proche de Proust.

Présence attestée

Jean-Pierre Sirois-Trahan a épluché la presse de l'époque rapportant ce mariage mondain. Il est attesté que Proust, alors âgé de 33 ans, y a assisté.

Contrairement aux aristocrates qui l'environnent, Marcel Proust ne porte pas la jaquette noire et le chapeau haut de forme. Sa redingote est grise, le chapeau melon enfoncé sur la tête.

Pour l'universitaire, "on peut deviner là une façon 'artiste' de se démarquer, d'affirmer sa singularité".

S'il existe de nombreuses photos de Proust, on ne connaît aucun autre film dans lequel il apparaît.

ats/pym

Publié le 16 février 2017 - Modifié le 16 février 2017

Une historienne française à l'origine de la découverte

Une historienne française, Laure Hillerin, serait à l'origine de la découverte des premières images filmées de Marcel Proust, a affirmé jeudi son éditeur Flammarion. Elle relate l'existence de ce film dans un livre paru en 2014, "La comtesse de Greffuhle".

Le chercheur canadien Jean-Pierre Sirois-Trahan a affirmé qu'il n'était "pas au courant" au moment de la publication de son article des recherches de Laure Hillerin.

"Beau joueur, je félicite quand même Laure Hillerin", a-t-il soulignéen reconnaissant, après avoir pris connaissance des extraits du livre de l'historienne française, qu'elle "a été la première à avancer l'hypothèse" que c'était bien Proust qui apparaît sur la pellicule.