Modifié

"Police", un film existentiel sur une forme de désobéissance salvatrice

Rendez-vous culture: Anne Fontaine, cinéaste, scénariste et actrice. [RTS]
Rendez-vous culture: Anne Fontaine, cinéaste, scénariste et actrice. / 12h45 / 11 min. / le 24 août 2020
La réalisatrice Anne Fontaine revient avec un huis clos policier qui pose une question éthique. Une histoire brillamment interprétée par Virginie Efira, Omar Sy et Gregory Gadebois. Un film fait de silences, de regards, tout en tension et plans serrés sur les visages. Subtil et brillant.

Virginie (Virginie Efira), Erik (Grégory Gadebois) et Aristide (Omar Sy), trois flics parisiens, se voient obligés d'accepter une mission inhabituelle: reconduire un étranger à la frontière. Sur le chemin de l'aéroport, Virginie comprend que leur prisonnier risque la mort s'il rentre dans son pays. Face à cet insoutenable cas de conscience, elle cherche à convaincre ses collègues de le laisser s'échapper.

>> A voir, la bande-annonce du film "Police":

Pour ce film, Anne Fontaine adapte le roman "Police" de Hugo Boris publié en 2016. Un livre qui a ému la réalisatrice et qu'elle a choisi d'adapter notamment à cause du personnage de cette femme policière qui va transgresser l'ordre établi, se poser des questions de conscience morale. "Dans le livre, il y avait déjà une densité humaine, une tension, un suspense".

Ce n'est pas du tout un film policier, c'est un film existentiel, métaphysique, sur le questionnement derrière l'uniforme.

Anne Fontaine à propos de son film "Police"

Des héroïnes transgressives

Dans tous les films d'Anne Fontaine, on trouve des personnages féminins avec des rôles transgressifs. "Ce qui est intéressant, c'est de prendre un personnage qui a une vie un peu conformiste, qui obéit à des règles et de voir comment une forme de désobéissance est salvatrice. Comment le fait d'aller dans des zones inédites, insoupçonnées, va vous amener à vivre des choses qui sont essentielles pour un être humain. Dans une époque très conformiste comme celle que l'on traverse, ça fait du bien et c'est libérateur", explique la réalisatrice.

Pour le casting de "Police", Anne Fontaine a pensé très vite à Virginie Efira "pour sa sensualité, son éclat, sa finesse de jeu". Quant à Grégory Gadebois, elle le connaissait déjà pour avoir tourné avec lui le film "Marvin". "Omar Sy, je l'ai rencontré dans la vie et ce qui m'a saisi c'est sa douceur, le côté sexy, le côté vulnérable de son visage, de sa personnalité. C'est ça que j'ai voulu explorer dans son rôle. Il est différent des rôles dans lequel on le voit habituellement. Il est vraiment émouvant, je trouve, dans le film".

Une réalisatrice inclassable

Anne Fontaine est inclassable, et ça tombe bien, elle déteste qu'on l'enferme dans des cases. Thrillers, comédies, drame, biopic, en près de trente ans de carrière derrière la caméra, la réalisatrice ne s'est jamais laissé enfermer dans un "genre". Sa seule constante: explorer les mystères de l'être humain, parler de l'expérience humaine.

La danseuse, devenue cinéaste après avoir été actrice, fait des grands écarts pour aborder des zones inédites avec des acteurs de renom: Miou-Miou et Charles Berling embarqués dans une aventure sensuelle avec un jeune homme, Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde dans une histoire de tueur en série. Mais aussi Naomi Watts et Robin Wright dans les rôles de deux amies quadras qui séduisent leur fils respectif, Audrey Tautou dans la peau de coco, sans oublier Fabrice Luchini, Gérard Depardieu ou encore Isabelle Huppert. Derniers en date, Virginie Efira et Omar Sy dans le film "Police" dont la sortie en salle est prévue le 2 septembre 2020 en Suisse romande.

Propos recueillis par Julie Evard

Adaptation web: Lara Donnet

Publié Modifié