Modifié le 13 décembre 2016

Trois lauréates distinguées par les prix Töpffer de la bande dessinée à Genève

Catherine Meurisse.
Catherine Meurisse, auteure de "La Légèreté". [Laurent Bleuze - RTS]
Trois femmes ont été récompensées vendredi à Genève pour leurs bandes dessinées. La dessinatrice française de Charlie Hebdo Catherine Meurisse a reçu le Prix Rodolphe Töpffer international.

Catherine Meurisse, dessinatrice à Charlie Hebdo pendant plus de dix ans, a été récompensée pour "La Légèreté". Cet album écrit après l'attentat contre sa rédaction montre comment elle a retrouvé l'apaisement.. Ce prix doté de 10'000 francs récompense la meilleure BD en français parue dans l'année.

>> Lire aussi: "Le dessin m'a permis de ressusciter mes amis de Charlie Hebdo"

Le Prix Töpffer Genève a été remis à Peggy Adam pour "Plus ou moins...L'Hiver", indique la Ville de Genève. Il s'agit du 4e et dernier volume d'une série lancée il y a plus de dix ans. Le récit, qui navigue entre drame et comédie, questionne la place de la femme dans la société et les limites de sa liberté. Cette récompense, dotée de 10'000 francs, consacre le meilleur album réalisé par un Genevois.

Jeune auteure

Le Prix de la jeune bande dessinée revient à Camille Vallotton, diplômée de la HEAD, pour "Speculum Mortis" qui raconte la dernière balade d'un jeune chien avant la fin du monde. Ce prix doté de 5000 francs distingue un auteur âgé de 15 à 30 ans n'ayant pas encore publié.

ats/sbad

Publié le 09 décembre 2016 - Modifié le 13 décembre 2016

L'exposition qui fait "BANG!"

Ces récompenses décernées par la Ville de Genève (pour les deux premières) et le canton (la troisième) ont été remises vendredi lors d'une cérémonie au Bâtiment d'art contemporain.

Elle a été suivie du vernissage de l'exposition BANG! qui retrace l'évolution de la bande dessinée à Genève à l'occasion des vingt ans du Prix Töpffer. Le Genevois Rodolphe Töpffer (1799-1846) est considéré comme le créateur du neuvième art.