Modifié

Les stations du Léman Express diffusent des oeuvres audiovisuelles

Cecilia Bengolea, "TRIPTYK", une vidéo à découvrir sur le parcours du Léman Express, dans la gare de Champel. [Serge Frühauf]
Les stations du Léman Express diffusent des oeuvres audiovisuelles / La Matinale / 1 min. / le 30 juin 2020
A Genève, les usagers du train peuvent désormais se familiariser avec l'art contemporain dans les gares. Regroupées sous le titre de Mire, treize oeuvres ont été inaugurées lundi dans les cinq nouvelles gares du Léman Express.

Les treize oeuvres sont toutes formées d'images en mouvement, projetées sur des écrans LED. Certaines sont monumentales, d'autres plus réduites, au-dessus des ascenseurs. Pour son initiateur, le canton de Genève, le projet Mire permettra d'apporter une valeur ajoutée à la mobilité douce et de rendre cet art accessible à tous.

Le choix de diffuser des images en mouvement au lieu d'opter pour d'autres formes d'expression artistique n'est pas innocent. Genève a joué un rôle pionnier dans le domaine de l'art vidéo, explique Diane Daval, responsable du Fonds cantonal d'art contemporain. Le Centre pour l'image contemporaine, entre 1985 et 2009, s'est intéressé parmi les premiers à ces artistes d'un nouveau genre.

"PLATFORM", une animation en time-lapse de 31 portraits signée Phoebe Boswell à découvrir dans la gare de Lancy-Bachet. [Serge Frühauf]"PLATFORM", une animation en time-lapse de 31 portraits signée Phoebe Boswell à découvrir dans la gare de Lancy-Bachet. [Serge Frühauf]

Une proximité avec l'art contemporain

L'idée d'exposer de l'art dans les cinq nouvelles stations RER de Lancy-Pont-Rouge, Lancy-Bachet, Genève-Champel, Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg a émergé en 2017, alors que les gares étaient encore en construction. L'ambition est d'offrir à un large public une proximité avec l'art contemporain.

Comment repérer l'art au milieu de la publicité, avec tous les écrans qui animent les gares de nos jours? "On ne donne pas la parole à des gens qui promeuvent quelque chose mais qui parlent d'eux, de leurs rêves, de leurs aspirations, de leur vie, donc de quelque chose de très humain", répond Diane Dava.

Les oeuvres, commandées à des artistes ou sorties des collections publiques d'art contemporain seront renouvelées périodiquement pendant dix ans. Pour la première fois, les CFF accueillent une programmation artistique de longue durée.

>> Les explications de Diane Laval, responsable du Fonds cantonal d'art contemporain de Genève:

Le projet d'art contemporain "Mire" s'invite dans cinq gares lémaniques: interview de Diane Daval [RTS]
Le projet d'art contemporain "Mire" s'invite dans cinq gares lémaniques: interview de Diane Daval / Forum (vidéo) / 5 min. / le 17 juillet 2020

Sujet radio: Sylvie Lambelet

Adaptation web: mh/ats

Publié Modifié