Publié le 07 mai 2013 à 20:21

Le Festival de Cannes rendra hommage à Alain Delon

Alain Delon recevra un "Life Achievement Award" lors de sa venue à Locarno.
Le Festival de Cannes rendra hommage à l'ensemble de la carrière cinématographique de l'acteur dans le cadre de Cannes Classics. [Uwe Lein/AP/dapd - ]
Le Festival de Cannes va rendre un hommage à Alain Delon. Par ailleurs, Gilles Jacob, le président du prestigieux festival, quittera ses fonctions en 2015, a-t-il annoncé mardi.

Après Jean-Paul Belmondo en 2011, le Festival de Cannes va rendre un hommage à l'acteur Alain Delon, le 25 mai veille du palmarès de la 66e édition, avec la projection de "Plein Soleil", le film de René Clément dans une version restaurée inédite, a indiqué Gilles Jacob, qui a a par ailleurs annoncé son départ pour 2015 (lire encadré).

Dans le cadre de Cannes Classics

Après quelques années de brouille, Alain Delon était revenu sur la Croisette en 2010 avec Claudia Cardinale pour la projection du "Guépard" de Visconti.

Le Festival de Cannes rendra officiellement hommage à l'ensemble de la carrière cinématographique de l'acteur français le plus célèbre au monde qui aura 78 ans en novembre, dans le cadre de Cannes Classics, a précisé le président du Festival de Cannes.

Sorti en 1960, "Plein Soleil" a marqué un tournant majeur dans la filmographie d'Alain Delon qui a enchaîné avec "Rocco et ses frères", de Luchino Visconti.

La restauration de "Plein Soleil", financée par Studio Canal, a été réalisée en Italie, au laboratoire Immagine Ritrovata. Le film sera à nouveau en salles en France l'été prochain.

afp/hof

Publié le 07 mai 2013 à 20:21

Gilles Jacob s'en ira en 2015

Gilles Jacob, 83 ans en juin, quittera la présidence du prestigieux festival de cinéma de Cannes en 2015, après un dernier mandat de trois ans renouvelé en 2011, a-t-il annoncé mardi.

"J'ai promis plusieurs fois à ma femme d'arrêter. Cette fois je vais le faire", a confié Gilles Jacob, lors d'un entretien avec la rédaction de Nice Matin qui paraîtra samedi.

Critique, essayiste et réalisateur, Gilles Jacob était un symbole du grand rendez-vous cannois, qu'il présidait depuis 2001, après avoir exercé les fonctions de délégué général depuis 1977.

Son mandat devait s'achever initialement à l'été 2012, après la 65e édition. Il s'est représenté pour un nouveau mandat courant jusqu'en 2014.