Modifié

Le cinéaste Jacob Berger primé à Montréal

Jacob Berger et les acteurs de "1 journée" à Locarno [Keystone]
Jacob Berger et les acteurs de "1 journée" à Locarno [Keystone]
Le Genevois Jacob Berger a reçu le Prix de la mise en scène pour «1 Journée» lors du Festival des Films du Monde de Montréal. Le Grand Prix des Amériques est revenu ex aequo à «Un Secret» et à «Ben X».

Présenté en première mondiale en juillet au Festival de Locarno,
"1 journée" raconte 24 heures de la vie d'un couple bouleversée par
un accident de voiture. Les rôles principaux sont tenus par Bruno
Todeschini, Louis Dussol, Natacha Regnier et Noémie Kocher.

Jacob Berger, binational Suisse et Britannique, a travaillé
comme critique d'art et de cinéma dans les années 80. Il a étudié
le cinéma à l'Université de New York et a réalisé de nombreux
reportages et documentaires pour la TSR et des chaînes françaises.
"1 journée" est son troisième long métrage de cinéma.

"Un Secret" et "Ben X" vainqueurs

Le jury, présidé par le producteur new-yorkais James B.Harris
("Lolita" de Stanley Kubrick), a décerné sa principale récompense,
le Grand Prix des Amériques, à deux films européens: "Un Secret",
le nouveau film du cinéaste français Claude Miller, et "Ben X", une
coproduction belgo-néerlandaise réalisée par Nic Balthazar
(voir encadré).

"C'est trop d'honneurs, vraiment. Je suis complètement amoureux de
vous. Je veux me marier avec vous", a déclaré à la foule, ému, le
réalisateur belge, à l'annonce de son prix.

Quelque 230 longs métrages et 215 courts et moyens métrages
provenant de 70 pays étaient à l'affiche de cette 31e édition du
festival, qui s'est achevée lundi. Le Festival de Montréal est la
seule compétition généraliste en Amérique du Nord.

ats/hof

Publié Modifié

Les lauréats

"Ben X", fiction sur un adolescent autiste qui comble la béance de l'existence via des jeux sur internet, a été le "chouchou" de cette édition du festival de Montréal, puisqu'il a aussi remporté "le prix du public".

"Un Secret" a de son côté été salué par la critique montréalaise qui y voit une des oeuvres les plus fortes du répertoire du prolifique Miller. Il s'agit d'une adaptation du roman autobiographique de Philippe Grimbert sur les tribulations d'une famille juive après la Seconde guerre mondiale avec Patrick Bruel et Cécile de France.

"Noodle", une production israélienne dirigée par Ayelet Menahemi, a reçu le Grand prix spécial du jury.

Le réalisateur marocain Latif Lahlou a remporté quant à lui le prix du meilleur scénario et de la critique internationale pour "Les jardins de Samira".