Modifié

Arnaques en langue étrangère

La Suisse compte 25% d’étrangers, autant de cibles faciles pour les courtiers en assurances sans scrupules.

Le Bosniaque Alija Suljic, 58 ans, s’est laissé convaincre par un démarcheur parlant sa propre langue. Se retrouvant assuré auprès de deux compagnies, sans avoir rempli de questionnaire de santé, il met en garde.

Les explications et les conseils d'Elma Hadzikadunic, responsable projet "Age et migrations" à la fondation EPER, dont l'antenne yverdonnoise est parvenue à départir Alija Suljic de ses contrats indûment signés.

En Suisse, les étrangers sont des proies faciles pour les courtiers indélicats. [Elnur - fotolia]Elnur - fotolia
Arnaques en langue étrangère / On en parle / 9 min. / le 25 septembre 2017

Yves-Alain Cornu

Publié Modifié