L'écrivain Raphaël Confiant. [Ulf Andersen - Aurimages/AFP]
Caractères

Raphaël Confiant: "Grand Café Martinique"

60 min. - le 19 janvier 2020

Informations

Chantre de la créolité, lʹécrivain martiniquais sort "Grand café Martinique" en nous plongeant dans les aventures de Gabriel-Mathieu dʹErchigny de Clieu, hobereau normand qui fut le premier à implanter la culture du caféier dans lʹîle antillaise en 1720. Ses aventures sʹinscrivent dans lʹhistoire mouvementée de la petite cerise rouge découverte par un petit chevrier abyssin au IVe siècle de notre ère sur les hauts plateaux dʹÉthiopie, boisson noire et amère qui a contribué à la mondialisation économique en marge de la canne à sucre, du cacao et du tabac.
Dans une "parlure" imprégnée de créole, ouverte aux quatre vents et au cultures des communautés noires, françaises, indiennes et chinoises, Confiant nous embarque à bord de la Maintenon en 1702 pour une première traversée aux Amériques, puis en 1720 à bord dʹune flûte, Le Dromadaire, embarcation légère qui convoya un trésor, deux plants de caféier Arabica Ethiopica subtilisés au Jardin dʹAcclimatation du Roy Louis XV. Une grande geste savoureuse, étayée sur une solide documentation historique, à boire sans modération jusquʹau retour en France du chevalier de Clieu, premier gouverneur de la Guadeloupe, esprit des Lumières et "ami des Nègres" qui mourut octogénaire malgré les fièvres, le climat tropical et les conditions violentes des plantations en Martinique.
Par Christian Ciocca
Lectures: Guillaume Prin
A lire: Raphaël Confiant: "Grand Café Martinique", Editions du Mercure de France