A travers les grilles du centre Delwendé de Tanghin. [Mathieu Périsse]

Dans le refuge des "mangeuses d'âmes"

Dans certains villages du Burkina Faso, le surnaturel et la sorcellerie sont souvent invoqués pour expliquer le décès d'un enfant ou une mort inattendue. De nombreuses femmes sont ainsi accusées d'avoir "mangé l'âme" du défunt.

Soumises à la vindicte populaire, harcelées, bannies de chez elles, une partie de ces femmes trouve refuge au centre Delwendé de Tanghin, au nord dʹOuagadougou.

Un reportage de Mathieu Périsse réalisé par Jean-Daniel Mottet

Rediffusion du 8 mars 2016
Dans le refuge des "mangeuses d'âmes"