Septembre 2014
LuMaMeJeVeSaDi
25262728293031
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345

L'invité de la rédaction

Simon Matthey-Doret, Patrick Chaboudez et Georges Pop
du lundi au vendredi à 07h38

mercredi 24 septembre 2014

Laurent Kaiser, responsable du laboratoire de virologie des HUG
Laurent Kaiser. [RTS]

Laurent Kaiser. [RTS]

20'000 personnes infectées par Ebola: si rien n'est fait pour renforcer les mesures de contrôle de l'épidémie, c'est ce qui va arriver d'ici début novembre en Afrique de l'ouest, selon l'Organisation mondiale de la santé qui lancé cet avertissement mardi. De son côté, le centre américain pour le contrôle des maladies estime que sans endiguement, il pourrait y avoir entre un demi-million et un million et demi de cas d'Ebola au Libéria et en Sierra Leone d'ici janvier prochain.

Alors que le nombre de morts depuis le début de l'année arrive à la barre des 3000, alors que le taux de létalité s'élève à plus de deux cas sur trois et que le Libéria craint de retomber dans la guerre civile à cause des répercussions économiques et politiques d'Ebola, l'OMS prévient: si rien ne change, il n'y aura pas des centaines, mais des milliers de morts chaque semaine.

Le professeur Laurent Kaiser est chef du Service des maladies infectieuses et responsable du laboratoire de virologie des Hôpitaux Universitaires Genevois (HUG). Il était récemment au Libéria.