Janvier 2017
LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

CQFD

Stéphane Gabioud
du lundi au vendredi de 10h00 à 11h00
sélection de la semaine le dimanche de 17h00 à 18h00, rediffusion le lundi à 3h00

mardi 24 janvier 2017

Très répandue sur le continent africain, la malaria se manifeste par la fièvre. [jarun011 - Fotolia]

Très répandue sur le continent africain, la malaria se manifeste par la fièvre. [jarun011 - Fotolia]

La fondation Bill et Melinda Gates vient d’octroyer 2,5 millions de francs à des scientifiques suisses. Leurs recherches visent à étudier et renforcer la surveillance des maladies fébriles en Afrique grâce à l’utilisation de techniques de séquençage haut débit.

Les détails avec Valérie d’Acremont, médecin adjointe à la Policlinique médicale universitaire du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), interrogée par Sarah Dirren.


Attraper les flocons avec sa bouche est une activité pratiquée par tous les enfants vivant dans des régions où il neige. [Tomsickova - Fotolia]

Attraper les flocons avec sa bouche est une activité pratiquée par tous les enfants vivant dans des régions où il neige. [Tomsickova - Fotolia]

Bastien Confino s'interroge sur la dangerosité à manger de la neige. Ce sujet a été pris très au sérieux au Canada, pays qui incarne la neige par excellence. Une étude réalisée par l’université McGill de Montréal démontre la présence de particules toxiques dans la neige, sous certaines conditions.

On en parle avec Robert Bolognesi, nivologue chez Meteorisk.


Sur le même sujet
La conscience des animaux fait débat depuis des siècles. [Kolly - Fotolia]

La conscience des animaux fait débat depuis des siècles. [Kolly - Fotolia]

Les animaux ont-ils une conscience? Adrien Zerbini se penche sur cette question qui préoccupe les philosophes depuis de longs siècles et interroge également les scientifiques. De récentes études sur le sujet apportent un nouveau regard.

Avec Georges Chapouthier, neurobiologiste et philosophe, directeur de recherche émérite au CNRS, et Klaus Zuberbühler, directeur du Laboratoire de cognition comparée de l’Université de Neuchâtel.