Modifié le 14 octobre 2016

"Affligeant" ou "mérité", le Nobel de littérature attribué à Bob Dylan divise

Bob Dylan lors d'un concert à Los Angels, le 12 janvier 2012.
Bob Dylan lors d'un concert à Los Angels, le 12 janvier 2012. [Chris Pizzello - Keystone]
Les observateurs attendaient le poète d'origine syrienne Adonis ou l'écrivain kényan Ngugi Wa Thiong'o: l'attribution du Nobel de littérature au chanteur américain Bob Dylan a provoqué la stupéfaction chez certains auteurs.

C'est la première fois, depuis la création du prix qu'un chanteur est honoré, alors que de grands écrivains comme Philip Roth, Joyce Carol Oates ou Don De Lillo - pour ne citer que des Américains - attendent d'être récompensés.

>> Lire: Le chanteur Bob Dylan couronné par le prix Nobel de littérature 2016

"Le nom de Dylan a été souvent cité ces dernières années, mais ça a toujours été pris pour un canular", se souvient Pierre Assouline, écrivain membre de l'académie Goncourt, qui ne décolère pas contre le choix du jury Nobel. "Lui attribuer le Nobel de littérature, c'est affligeant", a-t-il déclaré.

L'écrivain écossais Irvine Welsh est du même avis. Sur son compte Twitter, le romancier a estimé que le prix attribué à Dylan, 75 ans, était le choix de "vieux hippies baragouinant aux prostates rances".

"Le grand poète vivant"

A l'inverse d'Irvine Welsh, le Britannique Salman Rushdie, qui pouvait prétendre au Nobel, préfère le fair-play. "C'est un excellent choix", a-t-il estimé sur le réseau social Twitter en soulignant que "D'Orphée à Faiz, chanson et poésie ont toujours été intimement liées. Dylan est le brillant héritier de la tradition des bardes".

Le romancier Philippe Margotin, co-auteur d'une somme sur Bob Dylan considère quant à lui l'auteur de "Like a Rolling Stone" comme "le grand poète vivant de l'Amérique du XXe siècle".  Selon le romancier, la culture littéraire de Dylan est indéniable. "Il a lu beaucoup d'auteurs français, Rimbaud en particulier, mais aussi, de l'autre côté de la Manche, le poète William Blake. Il a naturellement été inspiré par les poètes de la Beat Generation".

"Félicitations à l'un de mes poètes préférés, Bob Dylan, pour ce Nobel tout à fait mérité", a pour sa part tweeté le président des Etats-Unis Barack Obama. Son message était assorti d'un lien vers un florilège des chansons de l'artiste américain.

 

afp/kg

Publié le 13 octobre 2016 - Modifié le 14 octobre 2016